21-05-15

Allée funéraire Grézac Auradou 47140

réseau aquifère allée funéraire Grèzac Auradou 47140

               Définition: Un mégalithe est une architecture utilisant des pierres. Le mot vient du grec mega (grand) et lithes (pierres) est le sens général qu'on lui prête car il peut s'appliquer à un simple bloc érigé (menhir) ou à des constructions élaborées comme un dolmen, une allée funéraire ou un cromlech         

               Légende: Le plan représente les réseaux aquifères (veine d'eau), violet les cheminées cosmo-telluriques ainsi que le réseau géomagnétique de couleur gris (réseau argent) en fonction du lieu par rapport au lever et au coucher du soleil. 

               L'imaginaire a tendance à voir le temps préhistorique plus que simple, rudimentaire, aux allures rustres, mais dans la réalité il en est tout autre. Bâtir en pierres brutes ne constituait  pas un manque de savoir sur cette architecture primitive, mais en décidant  la conception de cette demeure des morts ils répondaient à certaines règles. 

DSC_9336DSC_9331DSC_9332

                        Dans leurs choix, ils attachaient une importance particulière aux arbres, aux rivières, aux montagnes et ainsi toutes les manifestations naturelles prenaient à leurs yeux une signification. Situé sur un  tertre dominant la chapelle de Grèzac, il était le lieu idéal pour créer cet espace. Ce monument entouré d'une végétation aux apparences tortueuses, ayant une tendance à fuir ce lieu comme pour laisser place au monument. De par son aura, sa forme, sa couleur, sa texture, son orientation entre l'équinox d'été et l'équinox d'hivers n'était-il pas là pour affronter le gigantisme de l'éternité et de l'indestructible !. Possédait-il une signification  de lieux d'énergie, de lieux sacrés?.

DSC_9312 DSC_9317 DSC_9318 DSC_9324

                       Construits de pierres calcaire, le monument 1 d'une longueur de 6.60m et d'une largeur 0.50m à 1.20m, le monument 2 d'une longueur de 8.20 m et d'une largeur variable entre 0.80m et 1.20m,ces deux monuments ont été élevés dos à dos sur le même axe Sud/Est, Nord/ouest, en opposition sur le même espace, ils étaient une façon d'affirmer une appartenance et de marquer les restes des aïeux. Il semblerait que les bâtisseurs aient privilégié cette direction luni-solaire, mais les raisons pour lesquelles ils l'ont fait reste un profond mystère. C'était peut-être purement symbolique, une représentation cosmique des cycles de la vie et de la mort associée à un culte funéraire.

Extrait de Notes: Alain Beyneix. Les archives mégalithiques du département du Lot-et-Garonne

                       Les restes très discrets d'un tumulus peuvent s'observer autour de de ces deux allées funéraires que l'on nomme "Les Tombeaux des Anglais". En 1876, ils furent explorés par le comte J. de Bonnal qui y recueillit des ossements et des dents humaines, des dents d'ours perforées, une petite hache en pierre polie, un anneau en terre cuite et un fragment d'objet de bronze indéterminé.

 


18-05-15

Corde à treizes noeuds

                     Au Moyen Âge l'architecture d'un édifice religieux ne pouvait être appréhendée que par l'esprit qui fait naître la forme, cette maîtrise de l'art aux proportions harmonieuses reposait sur des notions simples, des figures géométriques. On se servait de mesures établies en rapport avec le corps humain, la ligne, le pouce, la paume, la palme, l'empan, le pied, la coudée ainsi que la toise. La coudée (du latin, cubitus), respectant les proportions et l'harmonie des futurs tracés, le maître d'oeuvre, utilisait la corde à treize noeuds afin d'effectuer les différents traçages pour élaborer les  principes géométriques.

Triangle rectangle

                Corde de chanvre, réalisée sur les proportions de la coudée humaine, basée sur la mesure du coude jusqu'à l'extrémité des doigts de la main. Elle est d'une longueur de douze coudées , donc de douze intervalles identiques marqués par treize noeuds. On peut d'ailleurs comprendre l'origine du verbe multiplier en rapport avec celle-ci quand on le décompose: Multi, plusieurs et plier qui est l'action de donner une forme, mais encore, ne faut-il pas faire le lien avec les douze lunaisons représentions des douze intervalles et celui des treize noeuds pour rappeler les années à treize lunes......! Si la maîtrise de cet art passait par la relation à l'autorité sacerdotale n'oublions pas que chaque forme crée était conduite par l'élan spirituel qui dominait ces outils restreint, règle, pige, compas....etc, et surtout ne pas oublier que l'erreur était la part de dieu disait-on !    

Posté par Lieuxdenergies à 21:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14-05-15

Gnomon

Gnomon

                 Plusieurs milliers d'années avant notre ère l'homme avait compris le rythme solaire, celui des saisons, des années, ainsi que l'alternance des jours et des nuits. Les premières orientations des constructions architecturales aussi simples qu'elles soient, menhirs, dolmens, chapelles, églises reposent sur les mêmes considérations, l'ombre du soleil ou de la lune à un instant donné du lieu.   C'est ainsi, que de tous temps, l'homme a toujours voulu mesurer le temps, la mort est associée aux ténèbres et la vie à la lumière.

                 Gnomon               

                          Le gnomon est l'un des premiers instruments scientifiques de l'histoire de l'humanité qui cumule les fonctions, celui du temps, mais aussi qui a la faculté de déterminer les grandes périodes de l'année solaire. Il suffit de mesurer au cours de l'année la longueur de l'ombre lorsque le soleil est au méridien.

  • Quand l'ombre est minimale, c'est le solstice d'été
  • Quand l'ombre est maximale, c'est le solstice d'hivers

Lever solaire 0

           Les constructions des édifices sacrés se faisaient selon les principes d'orientations.En fonction de la position du soleil, heure après heure, jour après jour, saison après saison, l'ombre portée par le bâton varie en intensité et en longueur en fonction du soleil.

  • Ils plantaient un mât, qui symbolisait l'axe vertical
  • A partir du bâton qui était le centre ils traçaient un cercle
  • Au lever et au coucher du soleil, le mât projette une ombre qui coupe le cercle en deux points. Ces deux points déterminent un axe orienté Est/Ouest 
  • Lorsque le soleil est à son zénith, l'ombre du mât dessine un deuxième axe sur le sol, orienté Nord/Sud 

Posté par Lieuxdenergies à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05-05-15

Allées funéraires Le Bosc Tournon d'Agenais

                            Vestige de nos lointains ancêtres, bien qu'incomplet cet ensemble funéraire, nécropole mégalithique, nommé "Les Tombeaux Dels Géants" était probablement le reflet d'une communauté installée à proximité. Les structures montrent que les orientations architecturales sont variables d'un monument à l'autre, l'accès étant caractérisé par un axe, mais encore par une direction, l'entrée s'opposant à la chambre. La question de l'orientation solaire et celle du phénomène astronomique liés au soleil levant reste posée, car les comparaisons des orientations selon le système cardinal montrent des différences caractérisés sans aucunes prédominances. Bien sûr, on ne peut construire une théorie à partir de deux ou trois exemples.

    

Vue d'ensembles 2

  Plan d'ensemble des monuments

Monument 1: Il est d'une longueur de 6.80m sur une largeur comprise entre 0.60m et 1.20m. Il est situé sur un axe Nord/Ouest, Sud/Est, composé d' ortosthates plantées de champ, cinq pour le côté gauche et trois pour le côté droit. Ces pierres composant les montants latéraux sont en calcaire. On devine les restes d'un tumulus érodé par les millénaires. 

Plan Allées funéraires monument 1 réseau Bosc Tournon d'Agenais

Légende plan monument 1:

  • Bleu veine d'eau
  • Violet cheminée cosmo-tellurique
  • Jaune réseau solaire

DSC_0495

Monument 1

Monument 2: D'une longueur de 6.50m et d'une largeur d'environ 0.80m. Cette allée est pratiquement orientée au soleil levant sur un axe Est/ouest. Le monument est posé sur un tumulus fortement érodé.Il est constitué d'un chevet, le montant gauche est composé de cinq dalles dressées, le droit, lui, est constitué de deux dalles dont une de champ, et l'autre est à terre. 

Plan Allée funéraire monument 2 réseau le Bosc Tournon d'AgenaisLégende plan monument 2:

  • Bleu veine d'eau
  • Violet cheminée cosmo-tellurique

DSC_0517 DSC_0519 DSC_0525

Monument 2

Monument 3: Monument fortement délabré, ce mégalithe mesure 3.70m sur 0.80m. Il est lui-même sur un semblant de tumulus, suivant un axe Nord/est, Sud/Ouest. 

Plan Allée funéraire monument 3 réseau le Bosc Tournon d'AgenaisLégende plan monument 3:

  • Bleu veine d'eau

DSC_0558  DSC_0552

Monument 3

.

 

 

 

29-04-15

Notre Dame de Rocamadour

 

DSC_9486                                                      

                             La nature nous invite à un instant exceptionnel, un soleil de début de printemps perçant des nuages floconneux nous offre une illustration de ce lieu, Rocamadour. Cet astre est là pour atteindre son apogée et libérer sa force pour lui donner une apparence illusoire.

DSC_9494 DSC_9528  

                            Perché sur le roc, ce sol granitaire au tellurisme mystérieux est animé de courants et de vibrations qui en font une entité vivante qui libère ses forces. Ce lieu reste le symbole de la rencontre avec un "Tout autre" et reste au-dessus des faiblesses terrestres. Il est un fabuleux lieu de passage et d'asile. L'ascension de l'escalier débute, il est celui qui vous fait découvrir ses maisons de pierres, ses fossiles, ses toits de lauzes qui s'étagent pour laisser place à des témoins d'un passé religieux.

DSC_9525  DSC_9529

                             Il est la progression vers la connaissance, les marches marquent cette progression, plus vous montez, plus vous approchez de votre inconscient et plus vous butez sur des obstacles. Une pensée pour les pénitents récitants à genoux à chaque marche un " Je vous salue Marie", il est bien celui qui vous mènera vers le Divin, il est bien celui qui libère une essence vibratoire en vous laissant un message subtil, à vous de le déchiffrer.

 

DSC_9495  DSC_9511  DSC_9521

                           Le village est construit sur trois niveaux comme la trinité de la société féodale du Moyen âge. En bas les gens du peuple, les échoppes, au milieu les gens d'église, les religieux, le sanctuaire. En haut le château, la seigneurie...................... 

DSC_9520  


26-04-15

Chapelle Saint Martin de Besse

IMG_9338 IMG_9339

 

 

IMG_9350 IMG_9351

 

IMG_9355  IMG_9357

 

IMG_9360                       IMG_9361                     IMG_9362

IMG_9363                       IMG_9364                     IMG_9365

 

IMG_9369                       IMG_9370                     IMG_9371

 

IMG_9382                       IMG_9384                     IMG_9385

 

 

 

 

IMG_9394

IMG_9397

IMG_9395

 

Posté par Lieuxdenergies à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20-04-15

Véronique à feuillage

véronique

                    

La plante doit son nom à Sainte Véronique, qui aurait recueilli un linge portant les traits du Christ et aurait, grâce à ce linge, guéri l'empereur Tibère de la lèpre. Or la Véronique officinale (Véronica officinalis) était utilisée autrefois en application sur les plaies des lépreux ( d'où son nom famililier d'herbe-aux-ladres)

Posté par Lieuxdenergies à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19-04-15

La Pervenche, simplicité, humilité ...

                                                   IMG_9282

                     Sous un soleil printanier, au détour d'un chemin, au pied d'un lavoir tapissant le sol de ses nombreuses petites feuilles coriaces, vernissées, persistantes d'un beau vert sombre, notre rampante pervenche nous offre de charmantes fleurs dotées de cinq pétales tronquées au sommet, d'un beau bleu ... le bleu pervenche.

                     Agricola,en 1539, indiquait la pervenche comme remède de l'angine. Elle renferme de nombreux alcaloïdes, en particulier la vincamine et des tanins. La vincamine améliore la circulation cérébrale et favorise l'oxygénation de cerveau. Les anciens disaient " Elle étanche le sang de quelque part qu'il coule " .Ils la préconisaient contre les hémorragies, une feuille fraîche écrasée entres les doigts et introduite dans la narine, arrête le saignement de nez.

                     Parce qu'elle conserve toute l'année ses petites feuilles ovales d'un vert foncé et luisant, elle a été associée à l'idée d'éternité, elle a été incorporée à des rituels de magie : si, après en avoir jeté des tiges dans le foyer, on prononçait certaines invocations ou formules propres à attirer les âmes des trépassées, les volutes de la fumée faisaient apparaître les figures des êtres chers.

                    Capable de ramener au monde visible ceux qui appartiennent au monde invisible, la pervenche entrait tout naturellement dans les philtres d’amour, pour redonner vigueur aux liaisons rompues et faire revenir les amants volages.

 

 

Le Tulsi ou basilic sacré ...

Basilic sacré

basilic

 

Le nom botanique : Ocimum Sanctum, Ocimum Ternuiflorum

Sa famille botanique : Lamiacée

Origine : Inde

                                         L’homme ne peut se nourrir exclusivement de produits d’origine animale donc les plantes ont toujours fait partie de son alimentation. Hippocrate, grand médecin de l’Antiquité, disait déjà 2500 ans avant Jésus-Christ « Que ton aliment soit ton remède. »

                    La médecine par les plantes se développa aux fils des siècles et des civilisations. Les plus anciennes traces écrites remontent à la Chine, à l’Inde, à la Mésopotamie et à l'Egypte. La médecine Ayurvédique de l’Inde, vieille de plusieurs millénaires, a répertorié quelques 3000 plantes dont plus du tiers sont couramment utilisées. Les principes reposent sur les 5 éléments ( air, terre, eau, feu, éther) et sur les 3 forces dynamiques ou « dosha » ( votta,pitta,kapla) qu’il faut rééquilibrer pour combattre la maladie.

                     Le basilic Tulsi est une variété de basilic, sacrée en Inde et honorée  en médecine ayurvédique. Consacré à Vishnu (chakra sacré siège de la procréation) et Krishna , le basilic Tulsi renforce la foi, la capacité de s’enthousiasmer, la compassion et la clarté spirituelle. Il doit son nom Tulsi en français « incomparable » en référence à l’amante de Krishna transformée en plante.

                     Symbole de protection, il est coutume en Inde, d’apposer sur le torse d’un défunt une feuille de basilic sacré afin de l’aider à trouver le chemin de la paix éternelle.

                      Une infusion de feuilles fraiches de basilic sacré prise tous les matins calme, tout en donnant une certaine énergie physique. Le Tulsi est classé plante « adaptogène » c'est-à-dire qu’elle augmente la  capacité de l’organisme à s’adapter au stress. Elle ramène l’individu à la santé quelle que soit ses problèmes. Elle favorise la reconstruction de la personne épuisée physiquement et moralement et la nourrit. Une consommation journalière de Tulsi équilibre les chakras ; rééquilibre les excès d’énergies mentale créant un stress physique et diminue le trop plein d’idée avec recentrage dans le présent et dans la partie intuitive (ventrale) chakra racine. Elle est utilisée aussi pour améliorer la circulation cérébrale et la mémoire.                  

 

Mes sources :

  • Petit Larousse des Plantes qui guérissent
  • Le-jardin-des-medicinales.com
  • Althéaprovence.com

Posté par Lieuxdenergies à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19-02-15

Arbre remarquable chêne Les Huguets Villeneuve Sur Lot 47300

                     Le blanc est de saison, le gel recouvre la prairie d'un beau manteau blanc. La nature se peind sous nos yeux, une lumiere rasante, libre d'obstacle dévoile une forme mystérieuse qui confère à ce chêne un intérêt tout particulier durant les mois d'hiver.

 IMG_8334

                    On se laisse bercer par le spectacle, il se livre nu, à la froidure hivernale. Cette force du passé nous livre sa beauté, sa taille, son âge qui en font un symbole empreint de mystère. Il est l'arbre majeur de la Bible, Dieu apparut à Abraham au " chêne de Mambré".

 IMG_8328

              Cette Icône puise et développe ses forces à travers les énergies telluriques et cosmiques, terrestre par ses racines,célestes par sa frondaison, mystérieusement fait d'eau et capable de feu, il unit la terre et le ciel.

 IMG_8330

                 Sous sa frondaison,aux heures chaudes de l'été, bien des hommes lui ont confiés leurs humeurs passagères. Le  constant revouvellement des saisons qui passent sur lui sans apparemment l'affecter, au contraire le renforcer, en fait un symbole de la force de vie triomphant de la mort.

  DSC_0196