14-01-14

Polissoirs Camp de César

DSC_0723 DSC_0724 DSC_0725  DSC_0727

                          Ces blocs de pierre sont l'aboutissement d'une l'alchimie naturelle entre grains de sable et oxydes ferrique contenu dans l'argile, façonnés  découpés par des eaux abondantes lessivant le sable de surface depuis la période glacière, c'est ainsi que les couches de grès ont donné  des blocs de  pierres nommés " chaos ". Nos ancêtres en feront une appropriation pour les transformer en polissoir.

DSC_0722   DSC_0737   DSC_0718

 

 

Posté par Lieuxdenergies à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


07-01-14

La Mandragore

mandragorE 2

 

 

Cousine de la Belladone, du Datura, de la Jusquiame …

                    Si la mandragore a une forme humaine c’est, dit la Cabale, parce qu’elle fut engendrée par la semence d’Adam, perdue lors d’un rêve prémonitoire de la venue d’Eve.

                    La mandragore avive aussi les désirs sexuels et aide à la conception car elle est chargée de la puissance génératrice des profondeurs de la terre. Mort et sexualité sont intimement liées dans la symbolique de la mandragore comme elles l’étaient dans la mentalité biblique archaique. La femme stérile ou le couple sans enfant sont une épreuve redoutable tant est si fort le désir d’enfant dans une société exposée à la mort. Bien avant l’idée de résurrection des morts, la vie éternelle passe par une descendance nombreuse.

                    La mandragore servait d’anesthésique dans les opérations chirurgicales jusqu’au Moyen-Age. Hippocrate notait qu’en petite dose, elle combat l’angoisse et la dépression et qu’à dose plus forte elle a un effet narcotique et hallucinatoire. La plante est toxique du fait de sa teneur en alcaloides. Les druides recherchaient dans son breuvage un sommeil profond comme la mort. C’était,  pour eux, l’élixir d’oubli que toutes civilisations cherchent à se procurer.

  

Sources : Petit Larousse des Plantes qui guérissent   Larousse, Les plantes de la Bible et leur symbolique   Christophe Boureux

 

 

 

02-01-14

Noël, Nuit de la Lumière ...

      Il me revient en mémoire un poème de Rudyard Kipling «  SI… » en ce temps de  Noël où les jours sont plus courts, où nous pouvons méditer, où nous préparons déjà cette fête, fête des enfants et aussi des grands, il est si doux et agréable de croire, de rêver, de garder nos yeux d’enfant … 

 

Villeneuve Sur Lot Chapelle bout du pont

      Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie,

      Et sans dire un mot te mettre à rebâtir,

      Ou perdre d’un seul coup le gain de cent parties,

      Sans un geste et sans un soupir.

      Si tu peux être amant sans être fou d'amour,

      Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,

      Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,

      Pourtant lutter et te défendre.

      Si tu peux supporter d’entendre tes paroles,

      Travesties par des gueux pour exciter des sots,  

      Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles

      Sans mentir toi-même d’un seul mot.

      Si tu peux rester digne en étant populaire,

     Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,

     Et si tu peux aimer tous tes amis en frère;

     Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi.

     Si tu sais méditer, observer et connaître,

     Sans jamais devenir sceptique ou destructeur.

     Rêver, mais sans laisser le rêve être ton maître,

     Penser sans n’être qu’un penseur.

     Si tu peux être dur sans jamais être en rage,

     Si tu peux être brave et jamais imprudent.  

     Si tu sais être bon, si tu sais être sage,

     Sans être moral ni pédant .

     Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite

     Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,

     Si tu peux conserver ton courage et ta tête,

     Quand tous les autres les perdront,

     Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire seront à tout jamais tes esclaves soumis,

     Et ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

                                                    Tu seras un homme, mon fils

 

Villeneuve Sur Lot Chapelle bout du pont

 

 

Posté par Lieuxdenergies à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01-01-14

l' Hysope ou Herbe sacrée des Hébreux

 

hysope officinale 

L'Hysope 

 

                           Elle doit son nom aux Hébreux – ils l’appelaient  Ezôb  (sacrée ). Elle entre dans l’eau de purification telle que l’Eternel en a dicté la recette à Moïse (Nombres ), elle fait partie du rituel de purification, pour l’aspersion on attachait 3 rameaux d’hysope à un bâton de cèdre ou de genévrier avec un fil écarlate de façon à former un petit balai ou aspersoir que l’on nommait l’hysope. C’est à l’hysope que les soldats fixèrent l’éponge imbibée de vinaigre qu’ils tendirent à Jésus mourant ( Evangile selon St Luc ). Le Roi Salomon dit «  Lave moi avec l’hysope et je serai net. », il employait les parties vertes de cette plante pour se purifier contre la lèpre.

                           La plante dégage une odeur aromatique rappelant, en un peu plus camphré, celle de la sariette et du romarin. Elle appartient à la même famille que l’origan et la marjolaine. Elle fut très employée au Moyen-Age, ses feuilles hachées comme le persil et le cerfeuil apportaient leur saveur piquante aux soupes, rôts et farces. Comme Hippocrate,  Hildegarde de Bingen qui ajoutait de la réglisse et de la cannelle, la prescrivait en tisane  pour désengorger  le foie et les poumons, soigner la pleurésie et la bronchite.

  Sources :  « Nos grand-mères savaient »  La vérité sur les plantes et la vie naturelle  Jean Palaiseul, Les plantes de la Bible et leur Symbolique  Christophe Bourreux

 

 

Posté par Lieuxdenergies à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15-12-13

Le Houx

Houx

                Accrocher du houx dans son habitat lors des fêtes de fin d'année porte bonheur. Mais, dans cette tradition, fort jolie au demeurant, est en fait très lourde de sens pour le Moyen Âge. On prit l'habitude de décorer sa maison avec du houx à l'approche de Noël dès le IV siècle. Il s'agissait de faire vivre le souvenir de la Sainte Famille, et de la crucifixion.

                 Le houx , dans la mentalité médiévale, était tout d'abord lié à la naissance de Jésus. Tandis que le roi Hérode massacrait tous les nouveau-nés juifs, dans l'espoir de mettre à mort Jésus, la Bible nous dit que Marie et Joseph fuirent vers l'Egypte. Protégés durant leur périple par des lions, ce fût le frêle houx qui les sauva, alors qu'une troupe de soldats était sur le point de les trouver. Le buisson de houx étendit ses branches pour les dissimuler à la vue de leur ennemis. Marie bénit le houx, souhaitant qu'il reste toujours vert. Il devint un symbole d'immortalité lié à la mort du Christ........  

Posté par Lieuxdenergies à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14-12-13

L'Hellébore

hellebore                    Au Moyen Âge, l'hellébore resta longtemps la plante des fous mais aussi des empoisonneurs. Toxique, elle porte de nombreux surnoms avertissant de son danger, tels que l'herbe aux fous, pied de griffon ou rose de serpent. Elle fut utilisée très couramment par les empoisonneurs jusqu'au XVIII siècle. Puis, d'une plante de mort, elle devint une fleur  sacrée, en prenant place dans la crèche. Elle prit le surnom de rose de noël, en hommage à la Vierge, seule rose fleurissante au coeur de l'hiver dans l'hostilité.

                    La Bible nous dit que la nuit où Jésus vint au monde, Madelon, une jeune bergère gardant son troupeau, vit passer la caravane des Rois Mages. Elle pleura alors, n'ayant rien à offrir au nouveau-né. Ému, un ange transforma ses larmes en une fleur blanche semblable à une rose "l'hellébore. Cette belle tradition fut néanmoins gâtée à la fin du Moyen Âge, avec la montée de la chasse aux sorcières. L'hellébore devint une plante sulfureuse et magique, utilisée pour appeler le démon. La légende dit qu'elle  fleurissait  sur les tables des sorcières.  

Posté par Lieuxdenergies à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24-11-13

Notre Dame de Moirax

 

 IMG_4730Notre Dame de Moirax:

Si Guillaume d'Arnaud en 1409 n'avait pas eu peur de brûler dans les flammes de l'enfer, Notre Dame de Moirax et son prieuré n'aurait jamais existé. Ce seigneur local de l'époque, peu populaire, belliqueux, peu aimé fit don d'une partie de ses richesses et de son domaine à l'Eglise pour racheter ses fautes. C'est ainsi que Moirax village perdu au milieu des forêts et broussailles "Brulh en vieux français, se retrouva avec un des tout premiers prieurés Clunisien de la région.                                                    

  Le village de Moirax situé sur les chemins des pélerins de Saint Jacques de Compostelle, sur la voie romaine dite "La Peyrine" de Saint Bernard de Cominges à Agen, cette voie traversait Moirax du sud au nord depuis les hauts plateaux de Brimont aux portes de Lécussan qui commandait un passage de gué sur la Garonne, il fut un prieuré florissant.

Les moines qui ne furent jamais plus de six, implantèrent les vignes sur les côteaux du Bruilhois, le prieuré possédait deux moulins, un à vent et un à eau au lieu-dit Lécussan. Ils percevaient également les deux tiers des péages du passage de gué sur Garonne. Dans le village, ils avaient établi un pressoir à huile qui donnait soixante dix litres.  

                               

 

            

IMG_4734  IMG_4735  IMG_4736  IMG_4737 

IMG_4737  IMG_4740  IMG_4741  IMG_4742

                Le regard posé sur ces oeuvres peuvent faire naître diverses émotions. Que la curiosité prenne le pas ou pas, le sculpteur a laissé un message plus ou moins énigmatique que l'on peut  regarder et 'essayer de décrypter au cours de cet itinéraire en suivant ses propres ressentis. 

 

Moirax 9

 

IMG_4675

Histoire Daniel dans la fosse aux lions: Le sujet est tiré de l'ancien testament, Daniel est présenté comme un modèle de confiance absolue dans la protection chrétienne, mais dans la plus grande adversité. L'entourage du roi Darius, roi de Babylone, jalouse Daniel, un juif qui réussit et le fit condamner au prétexte qu'il ne prie pas le roi. Jeté dans la fosse aux lions pour sa fidélité à Dieu. Après la sentence, le lendemain, le roi alla précipitamment à la fosse aux lions. En s'approchant de celle-ci, il appela Daniel d'une voix triste. " Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu que tu sers avec persévérance, a-t-il pu te délivrer des lions?". Daniel répondit au roi " Mon dieu a envoyé son ange et il a fermé le gueule des lions...... 

Descriptif chapiteau Daniel dans la fosse aux lions : Le prophète Daniel au visage juvénile est assis entre six lions dont deux  lui lèchent les jambes et deux autres les avant- bras. Il a les bras levés en symbole d'innocence.

 

 

 

IMG_4704Histoire: Adam et Eve: Gn 2,4-9,  Au commencement, Dieu fit le ciel et la terre, puis avec la terre, il modela un humain. Un homme fait avec de la terre est un adam. On l'appela donc Adam. Dieu souffla dans les narines de l'humain, et celui-ci se mit à vivre. Dieu planta ensuite un merveilleux jardin. Il y plaça l'arbre de vie et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

               Gn 2,15-24, Dieu dit à l'humain: Tu peux manger de tous les fruits du jardin. Mais Dieu dit aussi: Ne mange pas les fruits de l'arbre qui fait connaître le bien et le mal, sinon tu mourras. Dieu dit encore: L' humain est seul. Cela n'est pas bon, alors Dieu fabriqua les bêtes sauvages et les oiseaux du ciel, l'humain leur donna un nom. Mais l'humain voulait un autre comme lui. Dieu plongea donc l'humain dans un profond sommeil. Dieu prit une côte d'Adam et la transforma en femme. En se réveillant, l'homme parla: Elle est à la fois comme moi, os de mes os, chair de ma chair, et elle est femme. Il l'appela Eve.

               Gn 3,1-13, Un serpent malin , vint voir la femme et il lui dit: Ainsi Dieu vous a défendu de manger le fruit de cet arbre! Moi je vous dis que vous pouvez en manger. Vous serez comme des dieux. Vous saurez ce qui est bon et ce qui est mauvais. Le fruit de l'arbre était beau. Il avait l'air bon à manger. La femme en mangea et en donna à l'homme. Alors ils virent qu'ils étaient nus, et ils se couvrirent avec des feuilles d'un figier. Au matin, Dieu les chercha. Il appela l'homme: Où es-tu? Celui-ci répondit: Je me cache je suis nu. Dieu dit: Comment sais tu que tu es nu? As tu mangé du fruit que je t'ai défendu? L'homme dit: C'est la femme qui m'en a donné. La femme dit: C'est le serpent qui m'a trompé.

                         Gn3,14-24, Vous avez voulu être comme des dieux et trouver seuls ce qui est bon ou mauvais, alors maintenant vous saurez comme il est dur de vivre et de travailler pour se nourrir. Il dit encore: Maintenant ne cueillez pas de l'arbre de la vie. Car la vie ne vient pas de vous. Dieu leur donna une tunique de peau pour les protéger et il les envoya hors du jardin pour travailler la terre.

 

IMG_4672

Descriptif chapiteau : Adam et Eve ont été chassés du Paradis et condamnés à cultiver la terre pour y vivre.  Sur le chapiteau on peut voir Adam tenant dans ses mains un manche de pelle bêche et avec son pied poussant pour retourner la terre. Eve se tient le bas ventre car Dieu lui a dit " Tu enfanteras dans la douleur ".

                                                                                                                                                               

 

 

 

 

 

IMG_4578

IMG_4579

IMG_4580

IMG_4581

                                                                                                                                                                             

IMG_4583

IMG_4584

IMG_4585

IMG_4586

           

 

                                                                                                                                                                                   

 

IMG_4601

IMG_4602

IMG_4604

IMG_4614

 

                                                                                                                                                                                    

IMG_4623  IMG_4624  IMG_4640  IMG_4641

 

IMG_4644

IMG_4646

IMG_4647

IMG_4648

 

                                                                                                                                                                       

IMG_4639  IMG_4643 

29-10-13

Saint Julien de Terrefosses, Laugnac 47360

IMG_4131

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_4138
IMG_4137
IMG_4140

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Lieuxdenergies à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26-09-13

L' église vieille de Cocumont 47250

 

DSC_1028

 Portail église paroissiale Saint Jean de Vidailhac dite la vieille église

DSC_1030      DSC_1031      DSC_1032

1                                     2                                 3

Sur la gauche du portail trois chapiteaux ancien testament;

Chapiteau 1, La décollation de Saint Jean Baptiste: Cette église est dédiée à Saint Jean Baptiste, nous voyons ici le martyr (la décollation) de Saint Jean Baptiste qui eu le tête coupée, déposée sur un plat d'argent comme l'avait demandé Salomé au roi Hérode car elle avait bien dansé lors d'un banquet. Saint Jean Baptiste est le précurseur du Christ, il prêchait l'arrivée d'un messie quand il vit Jésus sur les rives du Jourdain et qu'il le baptisa. Salomé fait partie des femmes tentatrices, grâce à elles le péché se commet.

Chapiteau 2, La Tentation, Le péché Originel: Au centre du chapiteau, le serpent initiateur, enroulé autour de l'arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, à gauche Eve l'écoutant, à droite Adam une main à sa gorge, il a mangé le fruit défendu. Ils seront exclus du paradis terrestre. Comme punition, la femme enfantera dans la douleur, le serpent rampera et sera foulé au pied, l'homme travaillera dans la sueur. Eve femme tentatrice, pour elle, la faute originelle sera commise.  

Chapiteau 3, L'Offrande du Pain et du Vin à Abraham par Melchisédech: Abraham à gauche sur son siège avec les pieds surélevés peut-être sur des feuilles d'acanthe symbole de l'élévation, reçoit le pain et le vin apportés par Melchisédech, Roi de Salem, roi de Jérusalem, Melchisédech était le prêtre du Dieu Très Haut, il est un intermédiaire entre Dieu et les Hommes. Abraham reçu le pain et donna le dîme en retour.

  

 DSC_1033      DSC_1034       DSC_1035

4                                   5                           6 

Sur la droite du portail, trois chapiteaux,  la Rédemption.

Chapiteau 4, La cène: Jésus apparaît au milieu d'apôtres, c'est une représentation de la Cène. Le personnage de Jésus semble avoir été vandalisé, il se trouvait au centre, un peu plus bas exactement sous les volutes d'énergies et sous le regard du petit loup vert positionné sur l'angle du tailloir. A la gauche de Jésus, un personnage drapé, peut-être s'agit-il du préféré, de l'ami, Jean ?  

Chapiteau 5: La Sirène : Etre hybride mi-femme, mi-poisson, elle apparaît comme une messagère de certains enseignements. De par ses formes, elle est le symbole de la beauté, elle avertit du danger de la séduction, elle attire les feux de l'amour et se fait luxurieuse. Elle reste aussi le symbole de l'eau, le maître d'oeuvre a utilisé ce chapiteau pour informer la présence d'une veine d'eau souterraine qui passe dans le sanctuaire.

Chapiteau 6: Les Oiseaux : Chapiteau d'oiseaux affrontés ayant vaincus la dualité du Bien et du Mal. Il semblerait représenter deux oiseaux aux corps liés et afrontés avec un renversement, but final, s'extraire de la matière pour pouvoir se rendre au cimetière côté Sud, côté de l'Eternité.   

DSC_1036

 Chrisme

Clé de voute le chrisme: Symbole chrétien, le chrisme est formé des lettres grecques  X (chi) qui ressemble à la lettre X majuscule et le Rô semblable à notre P majuscule. L'X est associé à la représentation solaire du quadrilataire solsticial , entre le solstice d'été et le solstice d'hiver, alors que le P représente l'axe du monde coupé par alpha et l'oméga symbolisant le début et la fin. Véritable enseignement que nous a laissé le maître d'oeuvre en nous livrant la clé énergétique du lieu.

  DSC_1049   DSC_1050   DSC_1048   DSC_1051   DSC_1053

23-09-13

Chapelle Notre Dame de Cambe, Brugnac Castelmoron Sur Lot 47260

 DSC_9179

Notes: Archives départementales du Lot et Garonne extraits des notes de chamoine Durengues

 

Saint patron: A la nativité de la vierge, fête le 8 septembre 

                       Nicolas de Villars visita l'église de Cambes en 1897, il la trouva sans toit, sans cloche, sans porte, sans autel et sans fonts. Il n'y avait pas d'ornement et l'on n'y disait la messe que deux ou trois fois l'an. Elle était à demi-couverte en 1696 et couverte en entier en 1673. On lit à son sujet dans le verbal de Mascaron: L'église est entièrement champêtre n'ayant que deux ou trois maisons à plus de vingt pas. Elle est située dans un vallon, longue de sept cannes, large de neuf, ni voûtée, ni lambrissée. Le clocher est en bas sur la porte en triangle. Une partie du cimetière usurpé par les huguenots et abandonné par eux est défraîchi et le revenu de neuf ou dix livres est employé à l'entretien de l'église. En 1899, les habitants ont fait fondre la cloche.

                      Le presbytère construit après 1744, avec trois cartonnats de terre et neuf cartonnats de vigne, d'une valeur locative de 80 livres, fut vendu  1760 livres pendant la révolution.

DSC_9188   DSC_9195   DSC_9205

                                                      Tout d'abord, merci à la pierre levée du moulin de Roquepiquet car sans elle, cette merveille qui se meurt lentement, doucement, sans bruit, ne nous aurez pas ouvert ses bras pour nous montrer son désespoir. Oui elle est désespérée cette église de toute son âme, de toutes ses pierres. Pourtant, le lieu est serein, loin de tout, au bout du monde et c'est bien là le drame, oubliée au fond d'un vallon.

DSC_9202DSC_9207DSC_9203

                                                    L'arrivée se fait par un chemin en herbe, une mare déverse son trop plein dans un fossé ponté où un seul pilier de l'entrée a résisté à l'assaut du temps. Un portail en fer entièrement rouillé dont il ne reste qu'un seul ventail enchevêtré dans un arbre. Sur le bas du portail, un visage d'enfant ou d'un angelot en son centre que les rayons blancs d'un soleil matinal d'hiver réchauffent. Le bruit apaisant  de l'eau qui coule entre les pierres apporte une sérénité, confère au lieu une majesté dans sa misère.

DSC_9208  DSC_9217  DSC_9219

                                                      Rien dans la nature ne peint mieux que la puissance de ses droits. Elle est là envahissante reprenant des droits sur celle qui fut la maison de Dieu. Elle libère sa force, dominante elle dégrade se frayant des passages pour dominer à jamais la pierre de cet édifice. La pluie qui aura versé ses ondées, le gel qui aura séparé les éléments matière, le soleil qui aura alimenté la photosynthèse, elle est en ce lieu pour nous signifier "Tout reprend son âme même la nature".

DSC_9214DSC_9209DSC_9200DSC_9192

                                                    Le calvaire de pierres moussues vous accueille mais sa croix est tronquée où est-elle, enfouie sans doute!!!. Les tombes du cimetière sont envahies par les ronces, les orties, seuls s'élèvent avec force et vigueur un cyprès et des buis plus que centenaires. Les fonds baptismaux hexagonaux gisent, jetés face contre terre, devant l'entrée de l'église. Le portail plein cintre repose sur ce qui devait être deux faces humaines. Des arbres poussent à l'intérieur de la nef, ainsi que sur ses hauts de murs. L'autel appuyé au fond du choeur atteste de l'oubli depuis des décennies voir des siècles de ce lieu, pourtant les trois marches sont présentes pour l'élévation..............   

DSC_9220DSC_9197DSC_9186DSC_9193DSC_9187

                                   Dans le choeur, une rangée de billettes peintes de couleur rouge, délavée par les pluies atteste de l'envie de plaire de cette chapelle de campagne, simple et robuste. Lieu hors du temps, fait de silence, de lumière, de paix. Vous partez sans vous retourner, ému, impuissant et honteux tant c'est un crève-coeur, un patrimoine qui se meurt.......  

IMG_8268

IMG_8266

IMG_8238

IMG_8227

IMG_8230

IMG_8229

IMG_8231

IMG_8232

IMG_8244

IMG_8232

IMG_8240

IMG_8379