19-06-13

Chapelle XII eme Sainte Eulalie Cauzac 47470

DSC_6927           DSC_6918        DSC_6924

1                                                         2                                                       3

                    Cette chapelle de pierres et d'esprit, isolée, seule, elle nous invite à découvrir sa beauté dissimulée. Elle garde le souvenir d'un passé, enracinée dans le paysage et dans le temps, elle est là posée au fond de cette vallée construite sur des ruines gallo-romaine. Faite de pierres elle symbolise le divin. En poussant la porte, vous serez envahi par l'atmosphère qui domine cet édifice "La Lumière".

Photo 1: Entrée de l'église (sans doute ancien narthex ou parvis), le dallage au sol semble dater de l'époque romane. Les larges pierres au sol sont marquées par l'humidité du lieu. 

Photo 2: Soleil dardant ses rayons par un après-midi estival aux travers les vitraux du choeur faisant flamboyer les couleurs sur ses piliers de pierres. Instant uniques, magiques où le temps est suspendu.

Photo3: Choeur de pierres blanches toujours éclairé par un facétieux soleil d'été.

  

DSC_6929

4

  

DSC_6905   DSC_6908   DSC_6911

   5                                                        6                                                 7 

Photo 4: Fragment de bas-relief datant de l'époque gallo-romaine découvert lors des travaux de refection de la nef et du choeur de cette chapelle attestant qu'elle était bâtie sur d'anciens bains romains d'où l'importance de l'eau.

Photo 5: La dualité semble avoir été vaincue, les animaux fantastiques se tiennent la main, ils sont liés par leurs pattes et semble même s'élever dans les airs ensembles.

Photo  6:  Dualité opposant les contraires telles que l'ombre et la lumière, le bien et le mal. Au centre de la composition un visage. L'homme doit il choisir entre céder à ses passions ou les maitriser.  

Photo 7: Dans la scupture romane, la représentation du feuillage et un symbole d'espérance. Il porte en lui le message de la transformation car il est appelé à porter des fleurs et des fruits. Il est un moyen de nous montrer notre cheminement.

 

DSC_6906

   DSC_6919                                                                                          9

Photo 8: Animal fantastique montrant la direction à suivre.

Photo 9: Vitrail récent au-dessus de la porte d'entrée actuelle, communion de trois cercles symbolisant la Tinité sur un cercle représentant le tout fini et l'infini, l'unité et le multiple, le plein est la perfection comme l'est le Créateur de l'Univers.

 

Extraits des notes historiques du chanoine Durengues (1860-1948)

Saint Patron: On lit dans le verbal de Mascaron (1681) Sainte Eulalie est la patronne de cette paroisse et Saint Orens en est le premier titulaire. Par contre dans le propre du diocèse de 1724 c'est Sainte Eulalie qui est qualifiée titulaire. Quoi qu'il en soit de temps immémorial et de nos jours encore on célébre la fête le 1er mai qui est le fête de Saint l'Orens

Titres: Sous l'ancien régimeSaint Eulalie était une cure du diocèse d'Agen, archiprète de Férrussac., anciennement de ..........à la nomination de l'evèque. En 1792, les constitutionnels lui avaient conserné son titre de cure dans leur projet de circonscription. A l'organisation de 1803 elle fut érigée  en succursale du canton de Beauville.

Note archéologique: On a trouvé aux abords de l'église de Sainte Eulalie des tombes en pierre qui remontent vraisemblablement à la période carolingienne. 

Eglise: un pré, éloignée des maisons, qu'elle est longue de 20 cannes, large de 3, haute de 7, que le sanctuaire est voûté ainsi qu'une partie de la nef le reste lambrissé. Que le clocher au bas de l'église en carré voûté et élevé. Claude Joly compléte ainsi ces données (verbal de 1668), du côté de l'épLe sanctuaire date seul de l'époque romane. La voute du choeur en berceau plein cintre est séparée de celle de l'abside par un fort doubleau qui repose sur des colonnes dosserets. Des cinq fenêtres étroites de l'époque romane, l'une celle du fond de l'abside, est percée dans un contre fort, une autre est actuellement condamnée. Nota, depuis plusieurs de ces fenêtres ont été agrandies en dépit du style de l'édifice (verbal de 1879)

Les supports de l'arc triomphal et du doubleau ont des chapiteaux dont la sculpture est rudimentaire, ce n'est qu'un épannelage de la corbeille corynthienne dans lequel les volutes et la rose centrale sont remplacées par des billettes plates carrées. Ces denticules sont ornées de volutes gravées aux replis si nombreux qu'on les prend tout d'abord pour des cercles concentriques. La tentation d'Adam et d' Eve, dit animaux fantastiques à la tête et aux membres grossièrement équarris, des feuilles épaisses figurent comme décoration sur les corbeilles. La nef est recouverte de trois travées voûtées en croisées d'ogives lors d'une restauration moderne. Elle s'appuie au sud sur un bas-côté de deux travées dont les voutes en étoile doivent dater du XVI eme siècle. J'attribue le sanctuaire au commencement du XI eme siécle.

 

Nicolas de Villars qui visite cette église en 1595, la trouva assez entière. Il y a, écrivait-il, deux fonds baptismaux, point de repositoire. Les guerres et injures du temps ne le permettant pas comme en plusieurs lieux pour .............par la retraite des pauvres passants dans les églises. Les ornements, sacristie, autels ont été reconnus par les anciens profanés, les hérétiques ayant préché et démoli les autels.Dans un verbal de 1681, Mascaron constate que cette église est champêtre, dans itre il y a une grande chapelle qui fait une sorte d'aile dédiée à Antoine, aujourd'hui à la Sainte Vierge. Elle est aujourd'hui à deux arceaux et bien voûtée. L'unique cloche de Sainte Eulalie est de trois quintaux.

Temporel: Sous l'ancien régime la dîme du blé se payait au dixième, du vin et des menus grains à discrétion. Le curé ne prenait que la moitié de la dîme, l'autre moitié étant perçue par le seigneur de Cauzac en vertu d'un prétendu droit d'inféodation (verbal de Mascaron). Le revenu du curé était .........commune de 1700 livres dont il fallait déduire 30 livres pour les  frais d'exploitation (compte établi d'après les revenus des dix années qui ont précédé la révolution).Son compte de régie de 1790 porte en recette de 1604 livres 15 sols provenant des fruits décimaux et en dépense 24 livres pour frais de perception.D'où un revenu net de 1580 livres 15 sols. A quoi l'on doit ajouter le produit des fonds obituaires. Ces fonds comprenant 1er, 1 pré 1 cartonnat 1/2 d'un revennu de 8 livres, estimé 132 livres vendu 176 livres, 2eme, une pièce de terre labourable de 1 cartonnat du revenu de 12 livres, estimé 264 livres, 3eme une pièce de vignes au lieu de Salomon de 1 cartonnat estimé 88 livres, 4eme une pièce de terre labourable et bois et taillis de 3 cartonnats.

               Il y avait aussi un presbytère avec dépendances et jardin d'une valeur locative de 30 livres. Il fut vendu 540 francs pendant la révolution. Le desservant qui fut nommé à l'organisation monsieur Delméja en  était propriétaire, moyennant 80 francs d'indemmité que lui allouait la commune il en fit sa résidence. A sa mort survenue 1833, les paroissiens se cotisèrent pour acheter cet immeuble et le réparer. Monsieur de Châteaurenard avança les fonds qui devaient lui être remboursés dans l'espace de trois ans.Le presbyptère de Sainte Eulalie n'est donc pas communal. La superficie du jardin est de 5 ou 6 ares.

Démographie: 550 âmes en 1804, 360 en 1844, 233 en 1879, 210 en 1910.  En 1876, 8 hommes et 50 femmes furent leurs ages.En 1879,  aucun homme et seulement 20 femmes. 

Implantation de la chapelle Sainte Eulalie Cauzac selon la liturgie du XII siècle .

DSC_7642

                                                                              10

La figure 10: Elle représente le sous-sol aquifère (eau) et les réseaux géomagnétiques (champ magnétique). En voici la légende:

  • Bleu veine d'eau
  • Violet cheminée cosmo-tellurique
  • Jaune réseau solaire 

 


18-06-13

Source Saint Antoine de Ficalba 47340

                                                 Source discrète, l'eau nous livre ses états. Limpide et fraîche on la voit sans l'entendre, comme si elle ne voulait pas gêner le silence du lavoir. Elle n'est que de passage à travers son voyage. Elle prend son temps pour s'écouler lentement, de fissure en fissure, de roche en roche, de pore en pore pour continuer son chemin en se jetant dans le lavoir.

DSC_8822DSC_8829DSC_8824

                                              Elle est le symbole de la pureté. A l'état pur elle lave, efface, nettoie, mais encore plus lorsqu'on l'associe aux quatre éléments, la cendre pour le blanchiment, l'eau bouillante pour éliminer les germes et le vent pour évaporer celle qui reprendra son périple à travers son cycle de vie H2O.

DSC_8825

                                               Ce lavoir, de par sa forme ronde et sa matière pierre est associé à la perfection, ni début, ni fin, ce qui le rend symbole de l'éternité. Sa pierre, pour sa dureté et sa durée impressionne toujours.Face aux changements, la pierre est soumise aux lois de la nature. Elle a toujours était un symbole entre l'homme et la nature. Lieu de travail, lieu de joies, de peines, de confidences, les lavandières riaient, pleuraient, se chamaillaient, s'entraidaient  et  ainsi allait la vie comme l'eau qui cours et s'échappe du lavoir ...

DSC_8826

16-06-13

Allée funéraire Chanteloube Mourrens 47310

DSC_0452DSC_0457DSC_0459DSC_0460

                         D'une longueur d'environ 10.50 m , sur une largeur variable de 1 mètre à 0.50 m cette allée est orientée Est/ouest. Sept dalles compose le côté droit, et cinq pour le côté gauche.  Il semble que la partie arrière qui forme le chevet pourrait être une partie de la table. Ce monument est posé sur un tumulus.

 

Allée funéraire Canteloube quadrilatère solsticiale

04-06-13

Dolmen le point du jour à Labrame 24540

 Etude géobiologique de l'implantation du dolmen de Labrame, le point du jour:

                         Situé juste au bord d'un  versant, une table imposante marque le lieu sur un sol calcaire. Il est orienté Nord/ouest-Sud/Est. La datation 4300 ans av J-C. Si les dieux changent, se transforment, les uns en chassent d'autres, les rituels évoluent, ce même monument a pu accueillir plusieurs dieux, a pu répondre à des croyances différentes, et servir à plusieurs tribus.  Son nom Dolmen du Point  du Jour, certainement lié à sa composition, pierre dure passant par différentes couleurs, rose, rouge écarlate, ocre ........

  • Bleu veine d'eau
  • Jaune réseau solaire
  • Vert vortex

 

Dolmen Le Point du Jour Labrame couleur réseaux vortex

 

 

DSC_0253 DSC_0262 DSC_0267 DSC_0280

                     Sa couleur , sa forme devaient posséder une signification. La table de par sa lourdeur et sa texture faisait certainement partie d'un choix symbolique, peut être un signe d'appartenance..........

 

DSC_0268 DSC_0269 DSC_0270 DSC_0271

 

DSC_0248                    DSC_0278                   DSC_0284                   DSC_0279

  

30-05-13

Dolmen La Case du Loup, Sainte Sabine 24440

                                     S'il est des lieux hautement vibratoires, celui-ci est le plus bas que nous ayons rencontré lors de nos études géobiologiques. Son emplacement n'est pas des plus faciles d'accès. Il se trouve au milieu d'un massif épais et dru de petit houx (fragon) entre des excavations faites par l'homme pour extraire les pierres à silex et ce même homme s'est servi de ces cavités pour jeter ses  encombrants!

                                     A la vue se joint une odeur nauséabonde de putréfaction. Ce lieu n'a rien d'accueillant, il est obscur, piquant, malodorant, la nature y est hostile. Ceci explique peut être ce taux vibratoire si bas et cette couleur vibratoire allant du vert électrique au noir électrique symbolisant la mort et la nocivité de l'endroit.  

DSC_0415 DSC_0418  DSC_0419 DSC_0430  

                                    Un sentiment d'oppression, d'appel du vide, de panique vous saisit, vous étreint, vous n'avez qu'une seule envie fuir le lieu. Parfois vous rencontrez des lieux si chargés, si lourds, si pesant en raison de leur passé qu'ils vous oppressent et vous avaleraient comme certaines plantes carnivores, et oui sans doute les histoires de loups dévorant les humains.

                                    Vous devez strictement suivre le petit sentier qui évite les excavations pour vous sauvez et le retour semble long, quel bonheur de voir apparaître l'orée du bois, sa lumière, retour à la vie. Vous êtes entrés dans la case au loup............

Données techniques: Orienté Nord/sud, doté d'une table certainement cassée en deux, ou l'on devine sur le plan les deux parties, la première partie posée sur les orthostates, côté nord, et l'autre partie située dans le même axe que le monument, posé sur le sol entre les deux arbres. Son nom, La Case au Loup, est très certainement lié aux superstitions et aux légendes locales.

  • Longueur, 4.30m, largeur 3.80m
  • Orientation Nord/Sud
  • Bleu, veine d'eau
  • Violet, cheminée cosmo-tellurique
  • Taux vibratoire, 4000 unités Bovis
  • Couleur, noir électrique

 

Expertise dolmen la case du loup réseau Sainte Sabine 24

 


Dolmen de Campguilhem, Faux 24560

DSC_0383  DSC_0386

 

Données techniques: Orienté Nord/Est, Sud/Ouest, affaissé sur lui même, Il est composé d'une grosse dalle de couverture (table) posée sur des pierres verticales qui lui servent de jambages (orthostates). On devine originellement une surélévation  (tumulus) qui servait à protéger le monument.

    • Orientation Nord/est, Sud/Ouest
    • Bleu, veine d'eau 1 et 2
    • Violet, cheminée cosmo-tellurique
    • Vert, vortex 
 

 

Expertise dolmen réseaux 2 Campguilhem Faux 24560

27-05-13

Dolmen Peyrelevade Rampieux Beaumont du Périgord 24440

  

DSC_9123DSC_9126DSC_9115

                                        Il est là posé, dominant comme pour marquer une possession de l'homme, celui qui a aménagé, cultivé a peut-être voulu marquer un signe de propriété. Si l'homme de cette époque attachait une importance particulière aux arbres, aux sources, aux montagnes, il était celui à qui les pierres  parlaient. Le dolmen, de part sa  forme achevée, nous signifierait-il que ces hommes pensaient,"matière et esprit" ? Ne  possédaient-ils pas ainsi un pouvoir qui les rendait capables d'une expérience pure "l'intuition"?

 

DSC_9117DSC_9131DSC_9119

                                       Pour choisir ce lieu, ils écartaient toutes formes de pensées pour se laisser envahir par des émotions pour pénétrer et vénérer cet endroit. Symbole de l'éternité de par sa matière "pierre", le dolmen est édifié au-dessus d'un courant d'eau qui traverse son intimité. L'eau, cet élément est là pour remplir sa mission, elle cache ses mystères mais elle est le fondement essentiel de cette alchimie naturelle qui relie les éléments naturels, air, eau, terre et feu.

DSC_9129 A                                                               Figure 1

 Figure 1: Elle représente le sous-sol aquifère et les réseaux géomagnétiques. En voici la légende.

  • Bleu veine d'eau
  • Jaune réseau solaire
  • Vert réseau Hartmann

 

 

20-05-13

Allée funéraire La maison du Loup, Marsalés

 DSC_0339 DSC_0342 DSC_0344 DSC_0355

 

DSC_0341  DSC_0359  DSC_0347*

Données techniques: Orienté Est/Ouest, l'allée est posée sur un tumulus

  • Bleu, veine d'eau
  • Violet cheminée cosmo-tellurique
  • Couleur, blanc magnétique
  • Mesure, 110000 unités Bovis

Epertise allée funéraire réseau La Maison du Loup

 

Posté par Lieuxdenergies à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08-05-13

Chêne remarquable de la Bigotie Monpazier 24540

DSC_0286

Le grand chêne de la Bigotie: Arbre remarquable, chêne rouvre ou sessile, label attribué par l'association A.R.B.R.E.S en  l'an 2010 pour sa prestance et sa situation exceptionnelle face à la bastide de Monpazier.

                           Age estimé...........................................250 ans

                           Taille estimée.........................................25 m

                            Circonférence.........................................3.50 m 

ONF_cles_feuillus_resineux  A télécharger Office National des forêts

 

 

DSC_0287                       DSC_0289

 

DSC_0288  DSC_0290