09-06-15

Libellule

                               

                           

                                    

                                                            IMG_1011

     

                      Nous étions là, devant ce lavoir sans âge, fait de pierres devenues calcédoine, jaspe avec le continuel polissage de l'eau ruisselant sur elles, quand une libellule au vol horizontal attira notre attention. Elle voulait sans doute que nous la prenions en photo, peut-être, mais pas seulement.......Et le lendemain, me voilà ouvrant plusieurs livres, penchée sur la vie d'une libellule, pour comprendre cet instant magique que la nature nous avait offert.    

                      La libellule au Moyen-âge était assimilée à la mouche représentante de la mort, des tableaux de nature morte la montre en opposition au papillon qui lui représente le combat du bien et du mal. Par contre, en Orient, au Japon plus précisément, elle symbolise la force et la bravoure. Elle fait partie de la pharmacopée orientale, elle soulagerait le mal de gorge et la fièvre. Dans d'autres parties du monde, Afrique, Amérique, elle fait partie du régime alimentaire. Oui bien sûr, mais ma libellule du lavoir ne m'a pas raconté tout cela.   

                      Elle m'a dit: "Je nais oeuf, pré-nymphe, larve et libellule. Ma vie est faite d'une dizaine de mues, à chaque fois j'abandonne et acquiers de nouveaux attributs, cela peut durer 5 ans avant d'être libellule, mon ami papillon me fait sourire, je mute la majorité de ma vie.......Je vis dans l'air et dans l'eau, j'y puise mon énergie et ma lumière. Je transmets des messages de mes amies les plantes et d'autres élémentaux de la nature parfois, à qui sait voir, entendre". Le mot message est dit, oui, une messagère de lumière pour nous homme en transformation, en évolution, en mutation. Prenons nos distances, ne nous fions pas aux apparences.

 

                      Et pour tous les sceptiques, les cartésiens si vous voyez une libellule sur un point d'eau, c'est que le lieu n'est pas pollué..........


21-05-15

Eglise de Mourrens Sainte Colombe en Bruilhois 47310

                           Portail roman du XII ème siècle, modeste, il est avant tout la rigueur qui caractérise ce style sobre et austère. Ce portail, de plein cintre se compose d'une triple voussure, les colonnes supportant quatre chapiteaux ou les sculptures s'épanouissent dans une iconographie mêlant le monde de l'imaginaire et de la pédagogie. Le point n'est-il pas l'étincelle de le forme, l'idée du projet sur lequel le constructeur a développé ce tout pour laisser un décor qui mêle une ambiance qui passe par le mystère originel! S'il est le représentant du lien entre la "Terre et le Royaume céleste", leur propre science de l'époque, savait associer nature et symbole pour traduire et élever le monde invisible.   

DSC_9586  DSC_9587  DSC_9588      

1     (modillon haut gauche)          2    (chapiteau côté gauche)            3   (chapiteau côté gauche)         

 DSC_9589  DSC_9590  DSC_9591

1     (modillon haut droit)                  2    (chapiteau côté droit)              3   (chapiteau côté droit)

                           Des liens invisibles traversent le point pour orienter de façon pensée le portail, ils sont ceux des levers et des couchers solaires, ceux qui marquent de leurs empreintes, ceux qui changent d'états. De ce point comme toutes les constructions sacrées, il fallait associer une horizontalité, comme pour séparer le plan matière et divin ainsi qu'une verticalité pour son élévation, lumière et ténèbres. Afin de contenir ces axes sans limites, le sculpteur a contenu l'ensemble des droites dans un cercle, de là vient de naître l'intention, l'expression de la forme et des proportions qui va être disposée et rythmée pour lui donner une dimension cosmique.  

                                                                                           Porche roman dessin de base quadrilatère                                                                                Schéma 1

Référentiel schéma 1:

  • L'orientation spatiale par rapport aux points cardinaux terrestre, elle s'articule sur l'axe Est/Ouest marqué par les levers et les couchers du soleil.
  • L'orientation temporelle par rapport aux points cardinaux célestes, elle s'articule sur l'axe de rotation Nord/Sud.
  • Confondre le monde visible avec le monde invisible.

                           Réduite à sa plus simple expression, la géométrie de ce portail est la représentation même du monde vibratoire utilisant l'espace en fonction du soleil et de la lune. Astres de vie, ceux qui rythment la nature, de la naissance (Est), en passant par l'apogée (Sud) pour à son retour retirer ses dons, la mort (Ouest). Assimilés aux astres, matières et formes sont là pour atteindre une architecture vibratoire pour toucher l'irrationnel et marquer l'essence de la pensée pour transcender les fidèles. 

                           Nous pouvons ainsi, assimiler les éléments qui composent une colonne à celle d'un végétal, un arbre est doté de son système racinaire tel que la colonne possède une base, celle qui de par sa surface va augmenter sa prise pour puiser les énergies telluriques, le tronc, représente la verticalité, l'élément conducteur celui qui canalise est associé au fût, la frondaison de l'arbre, celle qui est le lien entre terre et ciel permettant l'échange cosmo-tellurique, elle même ré-émettrice des afflux d'énergies à qui traversera le portail.

                           Les éléments d'un tout, colonnes et modillons sont distribués, ordonnés dans un espace matière (orange) par laquelle le mystère essentiel de la création est rendu visible, il est aussi le passage d'un état pour manifester la création. Si l'imaginaire guide le ciseau du sculpteur, la raison d'être de l'homme est de transformer son incarnation involuée en un corps lumière, représentant des états successifs, d'évolution, de transformation et de mutation. Le décor végétal, lui, s'épanouit pour s'articuler sur des lignes, il souligne les corbeilles des chapiteaux, il court sur les tailloirs.

                            Deux figurines animales, monstreuses, situées à chaque extrémité de la voussure,  accompagnent de leur regard malveillant et attentif le fidèle dans sa progression vers le salut, en lui rappelant que les puissances du Mal régnent en Maître en dehors du royaume de Dieu.  

Référentiels schéma 2:

  • Rose, le point symbolise l'esprit, tout part du point.
  • Noir axes points cardinaux, croix d'orientation.
  • Rouge, représentation des quatre dimensions de l'univers.
  • Violet, le cercle symbole créateur, il est l'esprit
  • Vert, du mariage du cercle et de la croix, naît l'esprit de la forme.
  • Orange, il est la représentation parfaite de la matière, la terre. 

 

Porche roman géométrie

                                                                                       Schéma 2

Descriptif chapiteau gauche 1 (le parlant): Deux têtes , l'une animale, semblant regarder vers le bas, l'autre humaine regardant devant elle, toutes deux positionnées de chaque côté d'une feuille d'acanthe aux nervures resserrées et à l'extrémité de sa limbe repliée sur elle-même. Sur cette feuille est posée sur son dessus deux spirales.  

Descriptif chapiteau gauche 2 (le parlant): Animaux fantastiques, liés, épaule contre épaule, front contre front regardant chacun dans une direction. Au-dessus de leurs têtes l'expression de deux spirales semble les lier en les tenant. Au-dessus du tailloir, la représentation d'une tête animale tenant dans sa gueule des liens en forme de spirale.

Descriptif chapiteau droit 4 (le parlant): Bouquet de feuilles d'acanthe, l'extrémité de leurs limbes sont repliées sur elles-mêmes. Au  dessus de la feuille centrale sont posées deux spirales. Dans les angles, des feuilles semblent pousser les entrelacs situés juste au-dessus.

Descriptif chapiteau droit 5 (le parlant): Un animal fantastique, juste au-dessus de sa croupe une tête animale semble sortir de sa bouche un lien comme pour l'attacher. A son côté un humain semblant tirer ou  tenir une personne. C'est trois représentations sont toutes unies par une spirale au dessus de leur tête. Au dessus du tailloir, la représentation d'une tête animale tenant dans sa gueule des liens en forme de spirale.

                                                                                          

          DSC_9582                                   DSC_9585                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Saint Patron: Saint Martin. 

Allée funéraire Grézac Auradou 47140

réseau aquifère allée funéraire Grèzac Auradou 47140

               Définition: Un mégalithe est une architecture utilisant des pierres. Le mot vient du grec mega (grand) et lithes (pierres) est le sens général qu'on lui prête car il peut s'appliquer à un simple bloc érigé (menhir) ou à des constructions élaborées comme un dolmen, une allée funéraire ou un cromlech         

               Légende: Le plan représente les réseaux aquifères (veine d'eau), violet les cheminées cosmo-telluriques ainsi que le réseau géomagnétique de couleur gris (réseau argent) en fonction du lieu par rapport au lever et au coucher du soleil. 

               L'imaginaire a tendance à voir le temps préhistorique plus que simple, rudimentaire, aux allures rustres, mais dans la réalité il en est tout autre. Bâtir en pierres brutes ne constituait  pas un manque de savoir sur cette architecture primitive, mais en décidant  la conception de cette demeure des morts ils répondaient à certaines règles. 

DSC_9336DSC_9331DSC_9332

                        Dans leurs choix, ils attachaient une importance particulière aux arbres, aux rivières, aux montagnes et ainsi toutes les manifestations naturelles prenaient à leurs yeux une signification. Situé sur un  tertre dominant la chapelle de Grèzac, il était le lieu idéal pour créer cet espace. Ce monument entouré d'une végétation aux apparences tortueuses, ayant une tendance à fuir ce lieu comme pour laisser place au monument. De par son aura, sa forme, sa couleur, sa texture, son orientation entre l'équinox d'été et l'équinox d'hivers n'était-il pas là pour affronter le gigantisme de l'éternité et de l'indestructible !. Possédait-il une signification  de lieux d'énergie, de lieux sacrés?.

DSC_9312 DSC_9317 DSC_9318 DSC_9324

                       Construits de pierres calcaire, le monument 1 d'une longueur de 6.60m et d'une largeur 0.50m à 1.20m, le monument 2 d'une longueur de 8.20 m et d'une largeur variable entre 0.80m et 1.20m,ces deux monuments ont été élevés dos à dos sur le même axe Sud/Est, Nord/ouest, en opposition sur le même espace, ils étaient une façon d'affirmer une appartenance et de marquer les restes des aïeux. Il semblerait que les bâtisseurs aient privilégié cette direction luni-solaire, mais les raisons pour lesquelles ils l'ont fait reste un profond mystère. C'était peut-être purement symbolique, une représentation cosmique des cycles de la vie et de la mort associée à un culte funéraire.

Extrait de Notes: Alain Beyneix. Les archives mégalithiques du département du Lot-et-Garonne

                       Les restes très discrets d'un tumulus peuvent s'observer autour de de ces deux allées funéraires que l'on nomme "Les Tombeaux des Anglais". En 1876, ils furent explorés par le comte J. de Bonnal qui y recueillit des ossements et des dents humaines, des dents d'ours perforées, une petite hache en pierre polie, un anneau en terre cuite et un fragment d'objet de bronze indéterminé.

 

18-05-15

Corde à treizes noeuds

                     Au Moyen Âge l'architecture d'un édifice religieux ne pouvait être appréhendée que par l'esprit qui fait naître la forme, cette maîtrise de l'art aux proportions harmonieuses reposait sur des notions simples, des figures géométriques. On se servait de mesures établies en rapport avec le corps humain, la ligne, le pouce, la paume, la palme, l'empan, le pied, la coudée ainsi que la toise. La coudée (du latin, cubitus), respectant les proportions et l'harmonie des futurs tracés, le maître d'oeuvre, utilisait la corde à treize noeuds afin d'effectuer les différents traçages pour élaborer les  principes géométriques.

Triangle rectangle

                Corde de chanvre, réalisée sur les proportions de la coudée humaine, basée sur la mesure du coude jusqu'à l'extrémité des doigts de la main. Elle est d'une longueur de douze coudées , donc de douze intervalles identiques marqués par treize noeuds. On peut d'ailleurs comprendre l'origine du verbe multiplier en rapport avec celle-ci quand on le décompose: Multi, plusieurs et plier qui est l'action de donner une forme, mais encore, ne faut-il pas faire le lien avec les douze lunaisons représentions des douze intervalles et celui des treize noeuds pour rappeler les années à treize lunes......! Si la maîtrise de cet art passait par la relation à l'autorité sacerdotale n'oublions pas que chaque forme crée était conduite par l'élan spirituel qui dominait ces outils restreint, règle, pige, compas....etc, et surtout ne pas oublier que l'erreur était la part de dieu disait-on !    

Posté par Lieuxdenergies à 21:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

05-05-15

Allées funéraires Le Bosc Tournon d'Agenais

                            Vestige de nos lointains ancêtres, bien qu'incomplet cet ensemble funéraire, nécropole mégalithique, nommé "Les Tombeaux Dels Géants" était probablement le reflet d'une communauté installée à proximité. Les structures montrent que les orientations architecturales sont variables d'un monument à l'autre, l'accès étant caractérisé par un axe, mais encore par une direction, l'entrée s'opposant à la chambre. La question de l'orientation solaire et celle du phénomène astronomique liés au soleil levant reste posée, car les comparaisons des orientations selon le système cardinal montrent des différences caractérisés sans aucunes prédominances. Bien sûr, on ne peut construire une théorie à partir de deux ou trois exemples.

    

Vue d'ensembles 2

  Plan d'ensemble des monuments

Monument 1: Il est d'une longueur de 6.80m sur une largeur comprise entre 0.60m et 1.20m. Il est situé sur un axe Nord/Ouest, Sud/Est, composé d' ortosthates plantées de champ, cinq pour le côté gauche et trois pour le côté droit. Ces pierres composant les montants latéraux sont en calcaire. On devine les restes d'un tumulus érodé par les millénaires. 

Plan Allées funéraires monument 1 réseau Bosc Tournon d'Agenais

Légende plan monument 1:

  • Bleu veine d'eau
  • Violet cheminée cosmo-tellurique
  • Jaune réseau solaire

DSC_0495

Monument 1

Monument 2: D'une longueur de 6.50m et d'une largeur d'environ 0.80m. Cette allée est pratiquement orientée au soleil levant sur un axe Est/ouest. Le monument est posé sur un tumulus fortement érodé.Il est constitué d'un chevet, le montant gauche est composé de cinq dalles dressées, le droit, lui, est constitué de deux dalles dont une de champ, et l'autre est à terre. 

Plan Allée funéraire monument 2 réseau le Bosc Tournon d'AgenaisLégende plan monument 2:

  • Bleu veine d'eau
  • Violet cheminée cosmo-tellurique

DSC_0517 DSC_0519 DSC_0525

Monument 2

Monument 3: Monument fortement délabré, ce mégalithe mesure 3.70m sur 0.80m. Il est lui-même sur un semblant de tumulus, suivant un axe Nord/est, Sud/Ouest. 

Plan Allée funéraire monument 3 réseau le Bosc Tournon d'AgenaisLégende plan monument 3:

  • Bleu veine d'eau

DSC_0558  DSC_0552

Monument 3

.

 

 

 


29-04-15

Notre Dame de Rocamadour

 

DSC_9486                                                      

                             La nature nous invite à un instant exceptionnel, un soleil de début de printemps perçant des nuages floconneux nous offre une illustration de ce lieu, Rocamadour. Cet astre est là pour atteindre son apogée et libérer sa force pour lui donner une apparence illusoire.

DSC_9494 DSC_9528  

                            Perché sur le roc, ce sol granitaire au tellurisme mystérieux est animé de courants et de vibrations qui en font une entité vivante qui libère ses forces. Ce lieu reste le symbole de la rencontre avec un "Tout autre" et reste au-dessus des faiblesses terrestres. Il est un fabuleux lieu de passage et d'asile. L'ascension de l'escalier débute, il est celui qui vous fait découvrir ses maisons de pierres, ses fossiles, ses toits de lauzes qui s'étagent pour laisser place à des témoins d'un passé religieux.

DSC_9525  DSC_9529

                             Il est la progression vers la connaissance, les marches marquent cette progression, plus vous montez, plus vous approchez de votre inconscient et plus vous butez sur des obstacles. Une pensée pour les pénitents récitants à genoux à chaque marche un " Je vous salue Marie", il est bien celui qui vous mènera vers le Divin, il est bien celui qui libère une essence vibratoire en vous laissant un message subtil, à vous de le déchiffrer.

 

DSC_9495  DSC_9511  DSC_9521

                           Le village est construit sur trois niveaux comme la trinité de la société féodale du Moyen âge. En bas les gens du peuple, les échoppes, au milieu les gens d'église, les religieux, le sanctuaire. En haut le château, la seigneurie...................... 

DSC_9520  

07-01-15

Calvaires, croix de chemin

Elles sont là, dressées comme pour nous rappeler quelque chose, témoin d'un passé qui a façonné notre religion chrétienne, elles marquent nos chemins. Symbole ancien, symbole protecteur guidant le voyageur, symbole du recueillement où la foi chrétienne était signifiée par de nombreuses croix jalonnant nos chemins, nos villages et nos cimetières.

DSC_6937         

                                                          Croix Sainte Eulalie Cauzac 47470 

                              Elles montraient l'avancé du christianisme. Elles étaient aussi le lien du chemin du dernier voyage celui de la mort.            

 DSC_6984                                  

                                                         Croix chapelle Saint Julien Couyssel 82150

 Etude calvaire Saint Amans Saint Sardos

DSC_7005

                                                           Calvaire Saint Amans Saint Sardos 47360

 

IMG_4022  IMG_4024  IMG_4025    IMG_4027 compressée  IMG_4026

IMG_4028

 

 

Calvaire Saint Amant

Figure 1

Implantation du Calvaire Saint Amans selon la liturgie: 

Figure 1: Elle représente le sous-sol aquifère (eau) et les réseaux géomagnétiques (champ magnétique). En voici la légende:

  • Bleu veine d'eau
  • Vert réseau Hartmann  
  • Rose réseau Curry
  • Jaune réseau solaire
  • Marron courant tellurique                             

Calvaire vient du latin "calvarius. Le calvaire représente Jésus en croix. C'est le lieu de prière. Quelquefois implantés pour marquer des événements marquants comme les grandes pestes ou les guerres.

Calvaire tayonnement

Figure 2

 

 

 

   

Croix Lieu dit Rouet Saint Aubin 47150    Croix Dordogne 24    Croix Lamothe Fey 47 

      lieu dit Rouet Saint Aubin 47150                  croix dordogne 24                         Lamothe Fey 47300

                                             Croix les bordier Laroque 47

                                                                Les Bordiers Laroque Timbaut 47340

 

Croix route de Saint Vite     Croix Cazideroque 47

             Croix route de Saint Avit 47350                                                   Croix Cazideroque 47370

 

Massoules   Route de Massoules

DSC_8990

   Croix église Saint Laurent 47410

 

DSC_9311     DSC_0222  DSC_0221

 

DSC_0225   IMG_3951

Croix de chemin Auradou               Croix Sainte Agathe Dolmayrac

 

 

05-12-14

Dolmen Prayssac 46220

 Dolmen des Trois Pierres

DSC_8406DSC_8459DSC_8457

                      Ces pierres brutes, battues par la pluie et les millénaires portent en elles toutes les vieilles croyances populaires associant l'origine des mégalithes au monde de l'invisible et du sacré. Beaucoup de mystères entourent encore ces lieux, pierres de guérison, pierres d'énergie, pierres de légendes et pour certains pierres du diable. Ces hommes voulaient-ils en choisissant cet espace, montrer la force de la pensée religieuse à travers la forme et la matière pour éveiller l'idée d'une maison de pierre, le temple de l'au-delà!

Dolmen Des Trois Peyres

DSC_8383DSC_8384 

                 Ces monuments aux formes lourdes et simples, une grande dalle de pierre (table) reposant sur deux ou plusieurs pierres verticales ( les orthostates) sont là comme pour défier et affronter un combat, celui des forces naturelles. Les pierres proviennent d'affleurement rocheux prélevées non loin, Le Chaos. Cette pierre qui change de couleur et de texture en signe d'appartenance, de pouvoir afin qu'elle puisse étendre une influence, une prise de pouvoir, auprès de ceux qui vénéraient les manifestions naturelles " Les Pierres".

Dolmen La Bertrandoune

DSC_8401 

                      On voit que ces pierres sont bien différentes de celles qui jonchent le sol du Causse, et qu'elles vont nous révéler un fonctionnement propre aux énergies, celui des connaissances du tellurisme. "Le chaos" est formé de blocs granitiques, ces grès ont leurs origines dans la cimentation des altérites sableuses par précipitation et cristallisation de la silice véhiculée par des circulations paléodrologiques. La pierre est par essence un amplificateur tellurique.

 

Le Chaos 

DSC_8398DSC_8393DSC_8394

                      Ce lieu est le résultat d'une alchimie complexe de la nature, mais aussi d'une configuration tellurique particulièrement favorable en relation avec l'homme.Ce lieu d'énergie, sacré de par son passé, de par son histoire et de ses rites ont ancrés la terre et le ciel pour y laisser une certaine pérennité. A vous de ressentir ces pierres, à vous de trouver l'âme du lieu. 

Figurations simplifiées des phénomènes telluriques rencontrés  

 

Dolmen Les Trois Pierres réseaux

                                                                                                                  Figure 1

 

Dolmen La Bertrandoune réseaux

 

                                                                                                                    Figure 2

 

Dolmen des Trois Peyres réseaux

 

                                                                                                                   Figure 3

                    Si le choix de la pierre était important, l'importance de l'implantation du monument faisait appel à certaines règles, celles de leur savoir des réseaux telluriques..

La figure 1-2-3: Elles représentent le sous-sol aquifère et les réseaux géomagnétiques. En voici la légende:

  • Bleu veine d'eau
  • Jaune réseau solaire
  • Vert réseau Hartmann

 

14-03-14

Le tétramorphe église Saint Pierre-és-Liens Goujounac 46250

 

                      Dans l'art chrétien occidental, l'iconographie chrétienne représente fréquemment les Évangélistes sous des  formes figuratives animales, Le Tétramorphe.Du grec tétra, qutare et morphè, forme. 

_MG_5606

                  Le Christ au centre, à la fois juge et roi, il trône en majesté. Placé dans la mandorle identifiant l'état de ressuscité, Le Christ est vêtu d'une longue tunique, il est la représentation bénissant de sa main droite, et de la main gauche tenant le livre du savoir. juste au dessus de la mandorle deux anges ailés.

                  Le tétramorphe: Il réapparaît dans l'Apocalypse de Jean (chapitre IV), dans sa vision du trône de Dieu. Les quatre "Vivants" ont été associés aux évangélistes par les pères de l'église dans les premiers siècles du christianisme.

Mathieu : La sculpture de l'homme est attribuée à Saint Mathieu, il commence son évangile par la généalogie de Jésus, indiquant l'impliquation du Christ dans l'histoire de l'humanité par son incarnation. Symbole de l'incarnation, l'homme.

Marc : il commençe son évangile dans le désert qui à l'époque, était encore hanté par les lions. Le lion est le symbole de la christologie.

Luc : Saint Luc, commence son Évangile dans le temple avec l'annonce de Gabriel à Zacharie puis à Marie. C'est dans le temple que l'on sacrifié les taureaux comme offrande à Dieu. Symbole taureau.

Jean : L'aigle est attribué à l'évangéliste Jean, car le prologue de son évangile, sur le verbe de Dieu, commence avec sa vision pénétrante du mystère, une grande hauteur de vue qui lui provient du Verbe de Dieu lui-même. C'est pour cette raison, Jean l'Evangéliste, sera   appelé Jean le Théologien.

     

14-01-14

Polissoirs Camp de César

DSC_0723 DSC_0724 DSC_0725  DSC_0727

                          Ces blocs de pierre sont l'aboutissement d'une l'alchimie naturelle entre grains de sable et oxydes ferrique contenu dans l'argile, façonnés  découpés par des eaux abondantes lessivant le sable de surface depuis la période glacière, c'est ainsi que les couches de grès ont donné  des blocs de  pierres nommés " chaos ". Nos ancêtres en feront une appropriation pour les transformer en polissoir.

DSC_0722   DSC_0737   DSC_0718

 

 

Posté par Lieuxdenergies à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,