Photos liées au tag 'patrimoine'

Voir toutes les photos
13-03-17

Arbre sacré chêne Tombeboeuf 47380

                  Au cours de mes promenades de chapelles en menhirs, par mont et par vaux, à côté du lieu-dit   Barrail sur la commune de Tombeboeuf 47380, sur le coteau à votre droite se situe un chêne, seul, posé, majestueux à la frondaison imposante. Vous ne pouvez passer sur cette petite route sans vous arrêtez un instant.       

IMG_8370

                    L'arbre, lui, est perçu comme le représentant de la forêt. Depuis les temps les plus anciens, l'arbre a été un symbole de force, de pouvoir, de sagesse, de fertilité et de vie. Chaque espèce d'arbre possède sa propre forme distinctive et sa manière personnelle de produire ses fleurs, de porter ses fruits, de répandre ses graines, en réponse aux conditions selon lesquelles il se développe.

IMG_8347

     L'arbre possède son propre champ énergétique, donc voici les principaux ressentis au moment de s'en approcher, suivant son état de conscience du moment. Un végétal est doté d'une conscience.

  • On oscille entre  peur et  confiance
  • On oscille entre  doute et assurance
  • On oscille entre détente et agressivité

                    Approchez vous de celui-ci, essayez de sortir de vos certitudes de la vie quotidienne en donnant à votre mental un autre espace. Vous allez recevoir des questionnements les plus divers. Qu'il est énorme cet arbre, qu'il est beau ce chêne.....etc. Dès qu'une pensée apparaitra, dites vous qu'elle vous coupe de l'échange entre vous et l'arbre. Même si vous croyez que c'est une bonne pensée, alors, laissez là s'éloigner. Une autre apparaîtra jusqu' à ce que vos pensées s'effeuillent pour laisser un état d'abandon entre vous et l'arbre. Il risque de vous révèler un état  bouleversant propre à votre histoire

.IMG_8375

                  Se régénérer dans la nature: Sous l'influence du rayonnement cosmique, rendu positif en traversant l'atmosphère, les électrons et les ions négatifs sortant du sol s'élèvent à sa rencontre. Les électrons empruntent alors les formes verticales conductrices pour monter. Les électrons montent par la sève humide des arbres jusqu'à leur cime. Un sommet au centre d'une étendue plane sera le point de convergence des électrons provenant des étendues environnantes.

                 C'est sur ces sommets pointus, au plus haut de sa frondaison que se rejoignent une amorce électrique montante et une amorce électrique descendante lorsque il y a surcharge d'électrons à la base des nuages. Un canal conducteur étant créé, à travers l'air isolant, les électrons montés retourne en vrac au sol à travers la foudre.  

                  Les arbres captent le rayonnement cosmique à l'aide de leur frondaison et le rayonnement tellurique par leur système racinaire et les canalisent dans leur tronc. En choisissant un bel arbre adulte, bien droit et en bonne santé, nous pouvons nous revitaliser en plaquant notre colonne vertébrale contre le tronc de l'arbre. Par induction, notre corps récupérera une part de l'énergie cosmo-tellurique drainée par l'arbre.

Chêne Tombeboeuf l'hivers

Dossier technique chêne Tombeboeuf: 

  • Age 350 ans
  • Rayon frondaison ...............................17.80 m
  • Diamètre frondaison ...........................35.60 m 
  • Circonférence frondaison..................111.78 m
  • Surface frondaison............................994.87 m2
  • Circonférence tronc...............................4.95 m 

Chêne Tombeboeuf l'hivers

                                   

DSC_8328 dimensions

Légende:

  • bleu veine d'eau
  • jaune réseau sacré
  • rouge champ électrique
  • gris champ magnétique
  • orange champ thermique

                 Cet arbre est placé sur un réseau sacré (en jaune sur la photo) . Tout comme le monde animal et humain, le réseau sacré renforce la vitalité et les défenses des végétaux qui  poussent dessus. Il est aussi traversé par une veine d'eau ( en bleu sur le photo).

Chêne Tombeboeuf l'été

 

 

 


16-12-16

Pierre de dédicace Chapelle Saint-Martin Limeuil 24510

IMG_3379 L'église romane de Saint Martin est dotée d'une pierre de dédicace, elle nous donne la date de la cérémonie le 30 janvier1194. En voici la traduction:

+L'AN DE L'INCARNATION DU SEIGNEUR MILLE CENT QUATRE VINGT QUATORZE INDICATION DOUZIÈME CONCURRENT CINQUIÈME EPACCE  XXVI LE TROISIÈME DES CALANDES DE FÉVRIER JOUR DU SEIGNEUR ADEMAR ÉVÊQUE DE PÉRIGUEUX EN L'HONNEUR DE LA SAINTE TRINITÉ ET DE SAINTE MARIE VIERGE ET DU BIENHEUREUX PAUL APÖTRE ET DU BIENHEUREUX THOMAS ARCHEVÊQUE ET MARTYR ET DE SAINTE CATERINE VIERGE ET MARTYRE ET DE TOUS LES SAINTS DE DIEU, HEBRARD DE VILLARS ÉTANT DIACRE DE CETTE EGLISE CELESTIN PAPE PRESIDENT A LA SAINTE EGLISE ROMAINE PHILIPPE ROI DES FRANCAIS EXERÇANT LE POUVOIR RICHARD ROI D'ANGLETERREN HELIE DE TAILLERAND ETANTDE PERIGORD, COMTE HELIE OCCUPANT LE SIEGE METROPOLITAIN DE BORDEAUX.

02-10-16

Cromlech Reaup Lisse 47170

Cromlech Reaup Lisse cours quadrilataire

                                     

Légende: Le plan représente les réseaux aquifères (veine d'eau) ainsi que les réseaux géomagnétiques (réseau solaire) en fonction du quadrilatère solsticial (orange) par rapport au lieu et lever du soleil . On constate que le quadrilatère est orienté dans une direction précise Est/Ouest, donc à l'équinox. Ces directions sont généralement en rapport avec le soleil ou avec la lune.  En noir, les pierres plantées de chant entourant cette tombe circulaire de type tumulus (âge de fer) dont la stucture s'est effacée au fil des millénaires. On peut remarquer que les neufs pierres s'inscrivent dans le quadrilatère du lieu. En marron une cheminée cosmo-tellurique (rond de la sorcière)  marque le sol faisant fuir la végétion.

                                     En suivant les perceptions et connaissances ancestrales il apparait comme une évidence que les réseaux sont à l'origine de véritables flux d'énergies. Les courants sont invisibles dans l'état ordinaire de conscience, mais on peut les percevoir dans des états de conscience élargie. Les sensations corporelles peuvent se manifester par une approche "radiesthésique"

Représentation cromlech Reaup Lisse

                                                                 " Las naou pèyros" vers 1813

                               Cette nature, riche de sa propre vie aux détails inépuisables, désignant tour à tour un semblant de chemin, au loin, un bouquet d'arbres, aux diversités d'essences variées, pins, chênes lièges, sont probablement les restes d'un peuplement ancien de ce lieu. 

 

 

                                                     IMG_2020

                                     En approchant le lieu, il tend à écraser le temps en l'absorbant, pour laisser découvrir une forme ronde, monde imaginaire qu'il constitue en déployant sa perspective sur un axe imaginaire pour nous laisser découvrir un cercle de pierres, les neuf pierres. Ce lieu sans attrait apparent, isolé devient un lieu mystérieux où il abrite ses secrets sur le monde extérieur. Végétation fuyante, des arbres repoussés vers l'extérieur de son centre, comme une appropriation de cet espace, le vide pour nouer une étrange relation avec ce cercle à l'apparence d'un lien nourricier, signe d'une attention de la nature, "le rond de la sorcière".

DSC_9255

                                    La nature de par ces éléments du lieu semble amplifier la dynamique provoquée par sa forme ronde, mais n'est-il pas là pour représenter et faire ressentir un rapport émotionnel "la limite opposée à l'existence". Cette entité, marque l'espace de l'empreinte d'une présence cachée mais localisable. 

DSC_9260   DSC_9257

                                    Ce lieu de la nature est une véritable redécouverte, alors que l'ignorance populaire l'attribue au diable et à l'enfer, il est, pourtant le dissimulant de notre monde. Né de l'instauration d'une culture, passant d'un état visible à l'invisible, cet envers secret du monde est le reflet d'une veine d'eau qui traverse le rond de la sorcière, dans cette action elle est comme un miroir, qui permet de traverser le monde des apparences matériels pour laisser place à un lieu caché tout en ayant une signification de la mort et du temps qui s'écoule.

 Histoires et légendes (extraits bulletin de la société Préhistorique Française)

                                    Le cercle de pierres des Naous Peyros est certainement celui sur lequel le plus d'histoires et de légendes ont couru. Selon une tradition orale, le lieu était parfois nommé "Les Pierres de Diable". L'endroit aurait, en effet attiré les sorcières aux moments des sabbats, ces messes sataniques célébrées aux solstices d'été et d'hiver.  Une autre histoire fantastique prétendait que les pierres recelaient un trésor gardé par un gigantesque serpent ...etc

                                    Une derniere histoire mêlait pour sa part les deux précédentes. Au centre du monument reposait un trésor accessible seulement deux fois par an, lors des sabbats, à l'aube. La mort frappait, soi-disant, les curieux en quête de richesse en dehors de ce laps de temps. Or au XVIII siècle, à en croire les gens du pays, un berger de Sos-en-Albret courut le risque. Au milieu de la nuit, ce dernier attendit, camouflé sous un chêne tout proche du lieu "diabolique", la fin de la cérémonie. Pour son grand malheur, les sorcières, lui ingurgitèrent une infâme mixture et l'épuisèrent d'exploits amoureux. Le lendemain, on découvrit son corps, sans vie, portant des traits d'un vieillard.  

25-09-16

Patrimoine en Aquitaine

 

IMG_3603 IMG_3602

                                                    

                                             Qui n'a jamais été saisi par l'immense beauté de notre patrimoine! Qui n'a jamais regardé vers l'infini et a abandonné ses communes mesures pour revivre une page d'histoire! C'est oser s'aventurer au delà des certitudes, c'est aussi l'aptitude à nous interroger sur notre passé et sur ceux qui ont su à travers des formes trouver l'acte de géométrie pour bâtir et laisser des traces d'un savoir faire. Bien des hommes, bien des femmes , bien des enfants ont embrassé la foi à travers de cruels épisodes de guerres, d'épidémies et de sacrifices face à la réalité de cette page d'hitoire.

                                             A travers les décennies, il y en a un autre qui a traversé de nombreuse péripéties celui de nos édifices religieux. Les traces de leur passé s'est arrêté et s'est figé pour nous permettre à chacun de retrouver et de renouer avec cette histoire lointaine. Si l'on est en droit d'avoir une vision strictement romantique du patrimoine, on peut aussi envisager de prêter à ce dernier des vertus pédagogiques pour nous aider à aiguiser notre jugement sur la civilisation moderne. Une lecture attentive des présentations proposées, qu'elle soit poêtique, scientifique, selon les goûts et les besoins de chacun, ne peut que vous guider dans vos choix futurs. 

      

 DSC_0000

  

                         Essayer de comprendre ce patrimoine, c'est déjà tenter de démêler un écheveau où interviennent tant de paramétres qu'il est difficile de cerner lesquels des facteurs, naturels et humains ont la primeur pour expliquez cette exeptionnelle variété d'expressions. C'est bien de plusieurs dizaines de types d'églises que nous allons présenter afin d'entrer dans le monde de la géobiologie pour accéder dans le détail de ces architectures afin de comprendre  le savoir de nos anciens constructeurs.

                        Toutes belles, toutes étonnantes, elles nous donnent toutes envie de s'arrêter pour mieux les connaître, et surtout de pouvoir approcher le mystère de leur singularité. De cette diversité, nous ne tiendrons compte que des grands traits, ceux qui parlent d'évidences, des formes, de proportions, de symboles, des réseaux et bien sur des matériaux.

                        Notre  approche pour les chapelles romanes n'est pas le fait du hasard. L'invisible dont personne ne parle, les mystères, les légendes ne font qu'éveiller nos sens.Fondé, ou infondé nous allons à travers la géobiologie essayer de donner un sens, ou plustôt nous allons soulever un savoir ancêstrale resté au fond d'un tiroir qui appartenait à la liturgie.

 

Chapelle Beaugeas 47 1

           Au 21 eme siècle, à travers toute notre évolution avons nous oublié que la technologie est un produit de la terre! Ce produit là est de l'énergie puisque il est issu de la terre. Alors pourquoi ne pas vouloir mieux regarder, mieux comprendre ce phénomène qui a appartenu durant des siècles à des générations qui ont su à travers leurs constructions nous laisser leur savoir sur la captation des énergies.

 

21-05-15

Eglise de Mourrens Sainte Colombe en Bruilhois 47310

                           Portail roman du XII ème siècle, modeste, il est avant tout la rigueur qui caractérise ce style sobre et austère. Ce portail, de plein cintre se compose d'une triple voussure, les colonnes supportant quatre chapiteaux ou les sculptures s'épanouissent dans une iconographie mêlant le monde de l'imaginaire et de la pédagogie. Le point n'est-il pas l'étincelle de le forme, l'idée du projet sur lequel le constructeur a développé ce tout pour laisser un décor qui mêle une ambiance qui passe par le mystère originel! S'il est le représentant du lien entre la "Terre et le Royaume céleste", leur propre science de l'époque, savait associer nature et symbole pour traduire et élever le monde invisible.   

DSC_9586  DSC_9587  DSC_9588      

1     (modillon haut gauche)          2    (chapiteau côté gauche)            3   (chapiteau côté gauche)         

 DSC_9589  DSC_9590  DSC_9591

1     (modillon haut droit)                  2    (chapiteau côté droit)              3   (chapiteau côté droit)

                           Des liens invisibles traversent le point pour orienter de façon pensée le portail, ils sont ceux des levers et des couchers solaires, ceux qui marquent de leurs empreintes, ceux qui changent d'états. De ce point comme toutes les constructions sacrées, il fallait associer une horizontalité, comme pour séparer le plan matière et divin ainsi qu'une verticalité pour son élévation, lumière et ténèbres. Afin de contenir ces axes sans limites, le sculpteur a contenu l'ensemble des droites dans un cercle, de là vient de naître l'intention, l'expression de la forme et des proportions qui va être disposée et rythmée pour lui donner une dimension cosmique.  

                                                                                           Porche roman dessin de base quadrilatère                                                                                Schéma 1

Référentiel schéma 1:

  • L'orientation spatiale par rapport aux points cardinaux terrestre, elle s'articule sur l'axe Est/Ouest marqué par les levers et les couchers du soleil.
  • L'orientation temporelle par rapport aux points cardinaux célestes, elle s'articule sur l'axe de rotation Nord/Sud.
  • Confondre le monde visible avec le monde invisible.

                           Réduite à sa plus simple expression, la géométrie de ce portail est la représentation même du monde vibratoire utilisant l'espace en fonction du soleil et de la lune. Astres de vie, ceux qui rythment la nature, de la naissance (Est), en passant par l'apogée (Sud) pour à son retour retirer ses dons, la mort (Ouest). Assimilés aux astres, matières et formes sont là pour atteindre une architecture vibratoire pour toucher l'irrationnel et marquer l'essence de la pensée pour transcender les fidèles. 

                           Nous pouvons ainsi, assimiler les éléments qui composent une colonne à celle d'un végétal, un arbre est doté de son système racinaire tel que la colonne possède une base, celle qui de par sa surface va augmenter sa prise pour puiser les énergies telluriques, le tronc, représente la verticalité, l'élément conducteur celui qui canalise est associé au fût, la frondaison de l'arbre, celle qui est le lien entre terre et ciel permettant l'échange cosmo-tellurique, elle même ré-émettrice des afflux d'énergies à qui traversera le portail.

                           Les éléments d'un tout, colonnes et modillons sont distribués, ordonnés dans un espace matière (orange) par laquelle le mystère essentiel de la création est rendu visible, il est aussi le passage d'un état pour manifester la création. Si l'imaginaire guide le ciseau du sculpteur, la raison d'être de l'homme est de transformer son incarnation involuée en un corps lumière, représentant des états successifs, d'évolution, de transformation et de mutation. Le décor végétal, lui, s'épanouit pour s'articuler sur des lignes, il souligne les corbeilles des chapiteaux, il court sur les tailloirs.

                            Deux figurines animales, monstreuses, situées à chaque extrémité de la voussure,  accompagnent de leur regard malveillant et attentif le fidèle dans sa progression vers le salut, en lui rappelant que les puissances du Mal régnent en Maître en dehors du royaume de Dieu.  

Référentiels schéma 2:

  • Rose, le point symbolise l'esprit, tout part du point.
  • Noir axes points cardinaux, croix d'orientation.
  • Rouge, représentation des quatre dimensions de l'univers.
  • Violet, le cercle symbole créateur, il est l'esprit
  • Vert, du mariage du cercle et de la croix, naît l'esprit de la forme.
  • Orange, il est la représentation parfaite de la matière, la terre. 

 

Porche roman géométrie

                                                                                       Schéma 2

Descriptif chapiteau gauche 1 (le parlant): Deux têtes , l'une animale, semblant regarder vers le bas, l'autre humaine regardant devant elle, toutes deux positionnées de chaque côté d'une feuille d'acanthe aux nervures resserrées et à l'extrémité de sa limbe repliée sur elle-même. Sur cette feuille est posée sur son dessus deux spirales.  

Descriptif chapiteau gauche 2 (le parlant): Animaux fantastiques, liés, épaule contre épaule, front contre front regardant chacun dans une direction. Au-dessus de leurs têtes l'expression de deux spirales semble les lier en les tenant. Au-dessus du tailloir, la représentation d'une tête animale tenant dans sa gueule des liens en forme de spirale.

Descriptif chapiteau droit 4 (le parlant): Bouquet de feuilles d'acanthe, l'extrémité de leurs limbes sont repliées sur elles-mêmes. Au  dessus de la feuille centrale sont posées deux spirales. Dans les angles, des feuilles semblent pousser les entrelacs situés juste au-dessus.

Descriptif chapiteau droit 5 (le parlant): Un animal fantastique, juste au-dessus de sa croupe une tête animale semble sortir de sa bouche un lien comme pour l'attacher. A son côté un humain semblant tirer ou  tenir une personne. C'est trois représentations sont toutes unies par une spirale au dessus de leur tête. Au dessus du tailloir, la représentation d'une tête animale tenant dans sa gueule des liens en forme de spirale.

                                                                                          

          DSC_9582                                   DSC_9585                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Saint Patron: Saint Martin. 


07-01-15

Calvaires, croix de chemin

                                  Elles sont là, dressées comme pour nous rappeler quelque chose, témoin d'un passé qui a façonné notre religion chrétienne, elles marquent nos chemins. Symbole ancien, symbole protecteur guidant le voyageur, symbole du recueillement où la foi chrétienne était signifiée par de nombreuses croix jalonnant nos chemins, nos villages et nos cimetières.

DSC_6937         

                                                          Croix Sainte Eulalie Cauzac 47470 

                              Elles montraient l'avancé du christianisme. Elles étaient aussi le lien du chemin du dernier voyage celui de la mort.            

 DSC_6984                                  

                                                         Croix chapelle Saint Julien Couyssel 82150

 Etude calvaire Saint Amans Saint Sardos

DSC_7005

                                                           Calvaire Saint Amans Saint Sardos 47360

 

IMG_4022  IMG_4024  IMG_4025    IMG_4027 compressée  IMG_4026

IMG_4028

 

 

Calvaire Saint Amant

Figure 1

Implantation du Calvaire Saint Amans selon la liturgie: 

Figure 1: Elle représente le sous-sol aquifère (eau) et les réseaux géomagnétiques (champ magnétique). En voici la légende:

  • Bleu veine d'eau
  • Vert réseau Hartmann  
  • Rose réseau Curry
  • Jaune réseau solaire
  • Marron courant tellurique                             

Calvaire vient du latin "calvarius. Le calvaire représente Jésus en croix. C'est le lieu de prière. Quelquefois implantés pour marquer des événements marquants comme les grandes pestes ou les guerres.

Calvaire tayonnement

Figure 2

 

 

 

   

Croix Lieu dit Rouet Saint Aubin 47150    Croix Dordogne 24    Croix Lamothe Fey 47 

      lieu dit Rouet Saint Aubin 47150                  croix dordogne 24                         Lamothe Fey 47300

                                             Croix les bordier Laroque 47

                                                                Les Bordiers Laroque Timbaut 47340

 

Croix route de Saint Vite     Croix Cazideroque 47

             Croix route de Saint Avit 47350                                                   Croix Cazideroque 47370

 

Massoules   Route de Massoules

DSC_8990

   Croix église Saint Laurent 47410

 

DSC_9311     DSC_0222  DSC_0221

 

DSC_0225   IMG_3951

Croix de chemin Auradou               Croix Sainte Agathe Dolmayrac

 

 

05-12-14

Dolmen Prayssac 46220

 Dolmen des Trois Pierres

DSC_8406DSC_8459DSC_8457

                      Ces pierres brutes, battues par la pluie et les millénaires portent en elles toutes les vieilles croyances populaires associant l'origine des mégalithes au monde de l'invisible et du sacré. Beaucoup de mystères entourent encore ces lieux, pierres de guérison, pierres d'énergie, pierres de légendes et pour certains pierres du diable. Ces hommes voulaient-ils en choisissant cet espace, montrer la force de la pensée religieuse à travers la forme et la matière pour éveiller l'idée d'une maison de pierre, le temple de l'au-delà!

Dolmen Des Trois Peyres

DSC_8383DSC_8384 

                 Ces monuments aux formes lourdes et simples, une grande dalle de pierre (table) reposant sur deux ou plusieurs pierres verticales ( les orthostates) sont là comme pour défier et affronter un combat, celui des forces naturelles. Les pierres proviennent d'affleurement rocheux prélevées non loin, Le Chaos. Cette pierre qui change de couleur et de texture en signe d'appartenance, de pouvoir afin qu'elle puisse étendre une influence, une prise de pouvoir, auprès de ceux qui vénéraient les manifestions naturelles " Les Pierres".

Dolmen La Bertrandoune

DSC_8401 

                      On voit que ces pierres sont bien différentes de celles qui jonchent le sol du Causse, et qu'elles vont nous révéler un fonctionnement propre aux énergies, celui des connaissances du tellurisme. "Le chaos" est formé de blocs granitiques, ces grès ont leurs origines dans la cimentation des altérites sableuses par précipitation et cristallisation de la silice véhiculée par des circulations paléodrologiques. La pierre est par essence un amplificateur tellurique.

 

Le Chaos 

DSC_8398DSC_8393DSC_8394

                      Ce lieu est le résultat d'une alchimie complexe de la nature, mais aussi d'une configuration tellurique particulièrement favorable en relation avec l'homme.Ce lieu d'énergie, sacré de par son passé, de par son histoire et de ses rites ont ancrés la terre et le ciel pour y laisser une certaine pérennité. A vous de ressentir ces pierres, à vous de trouver l'âme du lieu. 

Figurations simplifiées des phénomènes telluriques rencontrés  

 

Dolmen Les Trois Pierres réseaux

                                                                                                                  Figure 1

 

Dolmen La Bertrandoune réseaux

 

                                                                                                                    Figure 2

 

Dolmen des Trois Peyres réseaux

 

                                                                                                                   Figure 3

                    Si le choix de la pierre était important, l'importance de l'implantation du monument faisait appel à certaines règles, celles de leur savoir des réseaux telluriques..

La figure 1-2-3: Elles représentent le sous-sol aquifère et les réseaux géomagnétiques. En voici la légende:

  • Bleu veine d'eau
  • Jaune réseau solaire
  • Vert réseau Hartmann

 

24-08-14

Chapelle de Cadillac Roumagne 47800

    Saint Patron: St Martin, évêque de Tours, fêté le 11 Novembre. L'image de charité de Saint Martin devient le symbole de l'imitation du Christ. 

                           Nous voici sur le seuil, celui qui rassemble les hommes pour toujours. De par sa pérennité, la pierre est l'élément majeur qui allie le livre de pierre au monde animal et végétal pour participer à la gloire des Cieux. Petit chef d'oeuvre de l'art roman, enrichit d'images bibliques où sur la gauche est enseigné le bien, et sur la droite le mal, nous allons donc essayer de déchiffrer le message que le constructeur de l'époque a voulu nous laisser. 

DSC_9053

Descriptif scène de l'agneau: L'agneau, emblème du Christ portant une croix sur son dos. Il semblerait qu'il ait la bouche entre ouverte: C'est l'appel aux âmes, l'appel échappé des lèvres du Sauveur que répètent les Évangiles.

                                                   Deux oiseaux, deux colombes une à gauche, une à droite de l'agneau, regardant derrière elles, libre choix d'écouter la parole du Christ, si elles le souhaitent, <<qu'elles prennent ma croix et me suivent>>. La colombe, est plus qu'un oiseau, un esprit, un souffle, une lumière,mais aussi un médiateur entre le monde d'en bas tellurique et le monde d'en haut cosmique.

  

DSC_9055      DSC_9056

                                  Chapiteau Saint Martin                   Chapiteau faute originelle

Chapiteau Saint Martin: Il est la représentation de Saint Martin qui voyant un mendiant nu alors qu'il était soldat romain, partagea en deux son manteau et lui en donna la moitié. L'image de charité de Saint Martin devint le symbole de l'imitation du Christ. 

Chapiteau La faute originelle: Ce chapiteau se trouve souvent placé du côté droit, du coté solaire de l'église. Il représente dans le nouveau testament Eve donnant à Adam la pomme, fruit défendu, la végétation est luxuriante, c'est le jardin d'Eden. Il nous signifie que nous sommes des pêcheurs que nous devons nous laver du péché originel. Entrer dans cette chapelle pour nous purifier

                                 

DSC_9057        DSC_9058

L'Aigle : Aigle reposant sur le sol, les ailes à demi-déployées, prêt à l'envol  . Juste au dessus de son corps se  trouve une lignée de volutes comme pour séparer la terre et le ciel et montrer la difficulté de prendre son l'envol, de s'élever. Il est face au soleil, il devient alors la représentation solaire comme pour nous montrer le chemin.  

Implantation de la chapelle de Cadillac selon la liturgie du 12 ème siècle

 

Plan chapelle Cadillac Roumagne 2

Extraits des notes historiques du chanoine Durangues (1860-1948)

Saint Patron: Cadillac est sous le patronage de Saint Martin, évêque de Tours (11 novembre). Cette paroisse honorait comme patron secondaire Saint Clair (1er juin) aux XVII et XVIII ème siècle.

Église: On trouve dans les mémoires de Nicolas de Villars aux dates de 1603 et de 1607: Église toute couverte, clocher sans cloche. Aucun autel en pied, tous trois rompus, sans fonts, quelques ornements, mais point de chasuble en 1607 ni autel, ni chrèmière. Le recteur ne réside pas. Il y a un vicaire ignorantissime, fait prêtre à 20 ans par M. de Périgueux, interdit et renvoyé. Le verbal de Mascaron 1680 fournit ce détail: L'église située dans la plaine a 12 cannes de long, 8 de larges et 6 de haut, le sanctuaire est lambrissé. On lit dans celui de monsieur de Chabannes 1732: Église petite, le sanctuaire et la nef lambrissés. Cette petite église a été restaurée en 1888. 

Temporel: Il n'y avait pas de fondation de charité. Les pauvres étaient presque tous à la charge du curé et cette charge était souvent fort lourde. Dans un rapport en date de 1775 le curé Rustant observe que depuis plusieurs années à l'exception de celle de 1773, il y a eu très peu de blé dans la paroisse et que l'année 1774 a été une des plus disetteuse qu'il ait vues puisqu'il n'y a pas eu la moitié des grains de toutes espèces qu'il y avait les années précédentes et qu'il y a très peu eu de personnes dans sa paroisse qui soient en état de soulager les pauvres.

                  Ils s'attendent à gémir cruellement et la plupart dans leurs maisons, ayant honte de mendier si une maison bienfaisante ne charite ces gens infortunés déjà réduit à une extrême indigence. La misère devait être bien plus grande encore quelques années plus tard après le terrible orage du 18 août 1789 dont nous empruntons le récit aux registres paroissiaux de Roumagne..............................Le 18 août 1789  tout a été perdu sans ressources, ce jour qu'on n'oubliera de longtemps dans ce pays, a consommé la ruine des habitants. Le bruit affreux des éclats et la vivacité des éclairs qui se succèdent  sans interruption, semblaient annoncer aux habitants effrayés les malheurs dont ils étaient menacés. Il tomba une grêle si forte qu'elle détruisit absolument tout ce qui s'y trouva exposé. Les maisons furent découvertes, les tuiles mises en pièces, de même que les lattes ou planches minces qui soutiennent les tuiles sur les charpentes. Les maisons furent inondées, les meubles et les denrées qu'elles enfermaient furent mouillés comme s'ils avaient été dehors. Les habitants ne savaient où se mettre à découvert et ne trouvaient après l'orage ni linge, ni habits secs pour changer.

                 La grêle qui fit ce dégât horrible était d'une grosseur énorme. On en vit plus gros que la tête d'un enfant. On en pesa le lendemain qui se trouvèrent du poids de cinq livres et demi...........etc 

 

 

04-02-14

Menhir Tayrac 47270

              

Etude Menhir Tayrac 

DSC_6974

1

Définition: Le mot breton men-hir signifie en français "pierre longue" 

                   La vie de par son principe est rythmée par le soleil. L'homme en parcourant le monde prend conscience des éléments qui régissent le monde l'eau, l'air et le feu. Depuis la plus haute antiquité il s'oriente en fonction du soleil, et de par ses observations, ses connaissances et ses émotions il cherche un lien avec les énergies de la nature et celles du ciel.

                   Nos druides, les chammans sont les grands promoteurs d'une science où ils ont su unir les énergies telluriques et les énergies cosmiques afin d'équilibrer le monde sur le plan subtil pour en assurer la prospérité du plan physique. C'est ainsi qu'ils ont créé le menhir qui était une véritable machine à énergiser. Depuis le massacre des druides, gardiens de la nature, gardiens des pierres levées, gardiens d'un secret, elles furent couchées souvent détruites pour éviter que les populations ne se livrent à des cultes paëns. Puis Charlemagne ordonna; lui aussi les destructions des mégalithes, mais l'endroit, le lieu resta marqué à jamais qui étaient considérés par les populations comme des lieux sacrés. Ces lieux furent en partie récupérés, utilisés pour y implanter nos églises et chapelles, ou dans notre cas il servit de support pour une croix chrétienne.

Réseau aquifère et magnétique menhir Tayrac

                                                                                     Figure   2

Figure 2: Elle représente le sous-sol aquifère (eau) et les réseaux géomagnètiques (champs magnétiques). En voici la légende:

  • Bleu clair.................................................veine d'eau 
  • Bleu Foncé.............................................veine d'eau
  • Vert.........................................................réseau magnétique Hartmann
  • Rouge.....................................................réseau magnétique Curry
  • Marron....................................................courant tellurique
  • Violet.......................................................cheminée cosmotellurique
  • Rectanble blanc......................................implantation menhir

                 Depuis longtemps, les chinois ont connaissance d'un système de lignes de courants d'énergie qui circulent dans et sur la terre. Ils nomment cette énergie la veine du dragon (marron,dans la lithurgie chrétienne elle est symbolisée par la vouivre). Magnétisme et électricité sont intimement liès. Le magnétisme est l'effet de courants électriques profonds de notre globe.  Le champ magnétique terrestre et le champ électrique terrestre sont donc modifiés chaque fois que des courants électriques additionnels arrivent. Les lignes du dragon sont formées de courants électriques qui circulent le long de conducteurs naturels dans la terre. Au contact, au mouvement de l'eau (bleu clair, bleu foncé), de riviéres souterraines, ressac, cascade....etc, la friction des roches, l'activité des volcans, le vent sont sources de charges électriques. Notre écorce terrestre est composée de métaux (fer, nickel, or, cuivre), les gisements de cristaux minéraux (contenant du quartz) sont aussi producteurs de courants électriques.

                Les rayonnements venus du centre de la terre apparaissent sous formes de grilles d'énergie, comme une maille de filet. Chaque métal a sa propre forme donc des dimensions et des orientations différentes.

Réseau Hartmann           Réseau Curry

          Figure 3 : réseau Hartmann                                                      Figure 4 réseau Curry

                La qualité énergétique du lieu, peut être ressentie par de nombreuses personnes au travers  leur corps physique. On peut ressentir des picotements, une atmosphère lourde, vivifiante, ou même pour les plus sensibles des frissons ou à l'inverse du chaud......etc. L'implantation du menhir de Tayrac n'a donc pas était située au hasard mais bien sur un lieu d'énergie, ce qui prouve que les peuples anciens détenaient la connaissance des énergies.  

                On peut supposer que le site de Tayrac avait un lien direct avec l'astronomie, car le site fut en partie détruit par l'activité humaine. Servait-il à repèrer des dates importantes afin de les repérer pour planifier les récoltes?  On peut toujours supposer mais ceci reste qu'une spéculation sans preuve.             

Champ énergétique repos menhir Tayrac

 Figure 5           

Légende figure 5:

Jaune champ électrique

Orange champ magnétique

Bleu champ thérmique                                          

              Rassemblons toutes nos données pour synthétiser le contenu. Un  courant tellurique circule à travers la terre (marron), liés à trois veines d'eau (beu foncé, bleu clair) superposées qui de par leur frottement sur la roche créent un champ électrique et un champ magnétique en fonction de leurs débits. En vert le réseau géomagnétique Hartmann qui lui est comme un maillage à la surface de la terre, il vient se déformer car de par sa composante il est attiré par l'électricité. Le menhir, lui agit comme un condensateur, un véritable accumulateur d'électrons. De par sa polarité moins au sol et plus au sommet il permet un échange continuel des énergies avec le cosmos.

              Ces flux naturels restent invisibles, mais peuvent être ressentis en accordant une importance  par certaines personnes entrainées et par radiesthésie. On peut déterminer la localisation d'un flux, sa largeur, sa profondeur et son intensité vibratoire.

Champ énergétique activé menhir Tayrac

         Figure 7          

Légende figure 7:

Bleu champ électrique

Orange champ magnétique  

Rouge champ thermique                                                                                 

Posté par Lieuxdenergies à 06:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05-09-13

Eglise de Fontarède Moncaut 47310

DSC_9921

                           S'il se situe comme une identité au principe divin, l'artiste a fait surgir une figure matière muette pour lui donner une forme et un sens. Animée d'une grâce naïve et d'une simplicité touchante, elle est la représentation du Christ en majesté bénissant de sa main droite, entouré de sa mandorle qui concrétise le rayonnement d'un personnage céleste.  

                           Symbole de la puissance divine, maître des énergies, de sa main bénissante, il se coupe des énergies telluriques en fermant vers le bas l'annulaire et l'auriculaire pour s'ouvrir vers les énergies cosmiques.

DSC_9916   DSC_9914  DSC_9918

                                      Le portail est un passage obligatoire pour entrer dans l'église, une occasion de se livrer à un enseignement moral. Les images et les formes transmettent leurs messages.