Houx

                Accrocher du houx dans son habitat lors des fêtes de fin d'année porte bonheur. Mais, dans cette tradition, fort jolie au demeurant, est en fait très lourde de sens pour le Moyen Âge. On prit l'habitude de décorer sa maison avec du houx à l'approche de Noël dès le IV siècle. Il s'agissait de faire vivre le souvenir de la Sainte Famille, et de la crucifixion.

                 Le houx , dans la mentalité médiévale, était tout d'abord lié à la naissance de Jésus. Tandis que le roi Hérode massacrait tous les nouveau-nés juifs, dans l'espoir de mettre à mort Jésus, la Bible nous dit que Marie et Joseph fuirent vers l'Egypte. Protégés durant leur périple par des lions, ce fût le frêle houx qui les sauva, alors qu'une troupe de soldats était sur le point de les trouver. Le buisson de houx étendit ses branches pour les dissimuler à la vue de leur ennemis. Marie bénit le houx, souhaitant qu'il reste toujours vert. Il devint un symbole d'immortalité lié à la mort du Christ........